Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Dis-moi comment tu marches, je te dirai qui tu es !" - Lenaïg

Se rappelle-t-on ce qu'on chantait autrefois ? "La meilleure façon d'marcher, c'est encore la nôtre, c'est d'mettre un pied devant l'autre et d'recommencer !" Seuls les gens d'un certain âge s'en souviennent sans doute. Une émission à France Inter ce matin me fait partir sur le sujet. Aucune allusion à la politique ni à la campagne présidentielle. Je me suis amusée à nous retrouver des vidéos sur des façons de marcher célèbres et aussi à nous faire prendre une leçon de marche "mannequin de défilé". Il faut se rappeler que l'humain a mis du temps à se mettre debout, mais il y est arrivé : pratique, pour voir bien devant soi ! Dommage que cette évolution l'empêche maintenant de se carapater ( Du verbe se carrer combiné avec patte)  quand il y a danger, c'est à dire détaler sur ses quatre pattes. Il paraît que notre façon de marcher laisse transparaître notre personnalité : petits pas ou grands pas, pieds en dehors ou en dedans, balancement du corps, etc. Ce qui parle le mieux aux jeunes, c'est : la marche du swagger ! Je cite la conclusion d'un article de Sciences & Avenir (clic !) : une large amplitude du mouvement du thorax chez l’homme est corrélée à l’“extraversion”, tandis qu’une large amplitude du bassin chez la femme correspond à l’“agréabilité”. Pour l’agressivité, en revanche, l’amplitude du mouvement du thorax par rapport au bassin “reflète le facteur d’agression physique des individus, surtout chez les femmes”. Autrement dit, dans une démarche ordinaire quand le pied droit avance, le côté droit du bassin avance aussi tandis que l’épaule gauche recule, pour maintenir un équilibre. “Une démarche agressive est celle où cette rotation est exagérée, précise Liam Satchell. C’est ce que nous appelons la marche du swagger.” Ben dites donc, j'espère que je ne marche pas ainsi ! En fait, je marche comme je peux, en pensant que je dois éviter de me voûter. Si je suis seule et que mon sac à main est en travers de mon corps, je me suis surprise à me croiser les mains dans le dos, étrange attitude peut-être plus masculine, non ? Et seule, j'ai toujours eu tendance à faire des grands (ou longs) pas, soit en observant autour de moi soit plongée dans mes pensées. On pourrait ajouter la marche de l'accro à son téléphone portable aussi, qui traverse parfois sans regarder ... Et vous, qui passerez par ici, qu'en pensez-vous et comment marchez-vous ? J'embrasse affectueusement ceux et celles pour qui la tâche devient difficile et pour qui la cane ou le déambulateur est un compagnon précieux.

Lenaïg

Illustration :
http://dailygeekshow.com/satire-evolution-darwin/24-evolution/

Tag(s) : #Articles, #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost 0