Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

alphonse-mucha-36951-img

 

 

 

Dans un vallon de paysans trimant dur la terre et ses glaces tyroliennes,  les cloches de l’église du hameau Südtirol, Alto Adige, fendent l’air à toutes volées. C’est pour la belle Wallis, fille de la baronne  Wilhelmine Von Hillern et d’Alfredo Catalina qui prend mari dont elle ne veut pas.

 

Pour une histoire de vaches et de prés verts, on jette la gracieuse Wallis dans les  bras du puissant Gelner Strominger, premier fils vautour du vieux renard d’Alto Adige.  Une tragédie. Tout le village pleure ce mariage arrangé pour briser le chœur des anges grecs. Au pied de l’autel, en larmes, Wallis à la voix d’or, chante un aria à sa mère :

 

 


 

 

http://www.youtube.com/watch?v=-pkNpl-tZIw&feature=related

 

 

 « Eh bien, je m’en irai loin,
Aussi loin que l’écho de la pieuse cloche...
Là, à travers la neige blanche !
Là, à travers les nuages d’or !
Là où l’espoir
Est regret, est regret, est douleur !
O de  toi ma mère, maison joyeuse,
La Wally s'éloignera, très loin de toi,
Et peut-être, peut-être ne reviendra-t-elle jamais plus vers toi ,
Tu ne la reverras plus !
Jamais  plus... jamais plus.
Je m’en irai seule et loin...
Aussi loin que l’écho de la pieuse cloche,
Là, à travers la neige blanche !
Je m’en irai, je m’en irai seule et loin...
Et à travers les nuages d’or ! »

 

 

Outré et mortellement offensé pour l’honneur de son fils,  Strominger père, réclame un duel dans le sang pour laver son honneur et garder les vaches et les prés de la baronne.

 

Dehors, altier, juché sur son puissant destrier à la robe de jais, Walter amoureux fou de sa dulcinée, la douce Wallis aux yeux de pervenche, entame d’une voix de ténor le traditionnel yodle de son village voisin.

 

Dans l’église, la tension des invités devenus hostiles aux deux familles, monte à ce point qu’une étincelle de la courte mèche du lampion suspendu au-dessus du  sanctuaire mettrait le feu aux poudres. 

 

À cet instant, Wallis, des edelweiss plein sa blonde tignasse, prit ses jambes à son cou et courut jusqu’à la sortie de l’église, là où, son beau Walter l’attendait. Dans ses bras de titan, il l’emporta au bout du monde à Milan.

 

C’est à la Scala  que ces deux tourtereaux devinrent des célébrités de l’opéra : la diva, la Wally et Caruso lui-même. 

 

Les histoires d’opéra ont le droit qu’on  change la fin. Pas nécessaire de mourir pour chanter et jouer les grandes scènes classiques. J’ai dit !

 

 

Marie-Louve    

 

 

 

Illustration pour la blonde Wallis :

Femme, Alphonse Mucha


Tag(s) : #Fantaisie et sérieux chez Marie-Louve

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :