Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Les enquêtes de l'agence Thémis.

Aventures franco-québécoises coécrites

par Di, Marie-Louve et Aganticus

 

Episode 6

 

  Le loup de Montpellier

 

Montpellier QC

C'est lorsque j'ai pris connaissance des détails de ma mission à Montpellier que j'ai compris que ces dames m'avaient gentiment baladé en m'offrant cette mission : au lieu d'aller dans mon Languedoc natal à Montpellier la douce, à dix heures de vol vers le sud-est ensoleillé de ma France, je devais tourner les talons à deux heures de voiture vers le nord-ouest de Montréal à Montpellier QC la  refroidie…

 

Montpellier-France-1.JL.jpg

Hé oui, mes frères, Montpellier existe aussi au Canada et ce n'est pas le fruit du hasard car c'est un pays à moi qui a fondé cette ville : en 1892 un certain Louis Beaulieu dit "Montpellier" vu ses origines, installe un bureau de poste pour les colons qui se mettent à construire leurs maisons autour.

 

Plus tard, la ville est fondée et prend tout naturellement le nom de Montpellier. On est balèze dans notre midi. D'ici que, dans les alentours, je trouve un village qui s'appelle Ganges et qu'un "bar du commerce" soit dans sa rue principale, devinez comment s'appellera le patron ?

 

Bon, grève de plaisanteries, après le voyage au centre du Québec, me voilou en face de mon contact :
Lily, ex pilote de chasse ; petite, menue, pétillante, cheveux longs et noirs en tresses comme les gamines, elle ignore avec dédain sa soixantaine pourtant pimpante.
rat-musque1.jpgQuand elle me parle, son accent, haché à la cognée, indéchiffrable pour un non initié, m'oblige constamment à traduire.
- Demain, nous partirons en moto neige près du lac du "rat musqué", voir ces apparitions de nuit, nous coucherons au chalet de "l'homme mort", j'espère que vous avez emporté du chaud ?


Mama mia ! Y'a pas de tour de chauffe avec les canadiens ! On est en direct live dans le sujet. Je vais m'équiper au magasin du coin tenu par un gros bonhomme qui a un gros bedon, une grosse moustache et une grosse femme.

 

Fdangereux

 

Deux heures en moto neige ! Lily conduit sèchement, nerveusement mais aussi bien qu'une rallye woman ; elle évite plusieurs fois la sortie de route et se dirige sans carte dans cette forêt sans aucune indication mais en jurant comme un charretier mal élevé. Sur la place arrière, je saute comme un cabri qu'on aurait branché sur le courant électrique mais je suis récompensé par la vision des paysages  époustouflants de beauté sauvage.

 

Superman_flight.jpgLe chalet est froid comme un iceberg et j'ai le cul en bouillie ! y'a pas d'autre mot. Mais après avoir allumé le feu, mangé un pain de viande de boeuf et bu un "vin de glace blanc" où je reconnais le cépage du Fontenac gris, je me sens aussi conquérant que Superman lorsqu'il vient de rouler une pelle à Loïs Lane.


Nous repartons de nuit et Lily continue à se diriger uniquement avec le phare de la moto neige : elle connait le coin comme sa poche. Moteur coupé, elle se tourne vers moi avec le doigt sur la bouche. Même avec la main protégée par un moufle, dans toutes les langues, ce signe veut dire "chut".
 

J'habitue mes yeux à la nuit juste éclairée d'un quart de lune et j'attends. Puis la main de ma pilote me secoue doucement le bras et m'indique une direction. Je scrute la nuit et, tout à coup, mon coeur rate deux battements : je vois deux yeux, là, à même pas vingt mètres. Deux yeux brillants dans la nuit; deux yeux, oui, mais de qui ou de quoi ?


yeux-brillants.jpgJe suis en train de me torturer le ciboulot à mettre un nom aux yeux mystérieux quand une sorte de déflagration accompagne un éclair aveuglant, juste derrière la rangée d'arbre qui nous fait face. Cela vient de la ligne électrique THT pour ne pas dire "très haute tension";
tiens ? voilà que je cause comme les technocrates et les détenteurs de science infuse, vous n'avez pas remarqué ? Lorsqu'ils condescendent à vous expliquer l'inexplicable, ces musclés du bulbe vous balancent des tas d'acronymes et vous donnent l'explication pour bien vous faire comprendre que vous êtes un gros boulon… Exemple :
- Cher ami, je reviens d'un DROM magnifique ou je jouais du MIDI tous les soirs, wouaf wouaf…
Alors, bien sûr, comme vous patinez dans la semoule et que ça se voit à votre tronche ahurie de cake mauritanien, le gonze vous traduit d'une voix conquérante :
- Je veux dire que je reviens d'un Département de Région d’Outre-Mer et que je faisais de la musique sur un clavier branché Musical Instrument Digital Interface.

 

Il aurait eu aussi vite fait d'envoyer l'explication sans passer par la case gonflette. A mon avis, y'a parfois des PDG qui se perdent… pardon je veux dire des poings dans la gueule… Revenons-en à nos éclairs.

 

4205413-jpeg_preview_medium.jpgLily redémarre la moto neige et franchi la barrière d'arbre pour nous positionner juste sous la ligne électrique; nous attendons vingt minutes pendant lesquelles les yeux mystérieux nous observent puis, brutalement, la déflagration suivie de l'arc électrique nous fait sursauter et j'ai le temps de voir que ça vient du pylône, un arc électrique juste entre les isolateurs… Damned ! Que veut dire ceci ?

 

Saisi d'une idée lumineuse (moi aussi) je me tourne pour profiter de l'éclairage momentané afin d'identifier ce qui a autour des yeux qui nous observent et devinez ce que je vois ? Je vous le donne Emile : un loup ! Et pas n'importe quel loup… un loup tout noir qui penche la tête comme les clebs sympas, j'en ai rencontré qu'un dans ma vie de chien : c'est le loup de Satinka !


6a00d83451957369e200e54f662fc98834-640wiCeux qui n'ont pas lu le début de mes aventures doivent faire la brasse coulée et c'est bien fait pour eusses mais les fidèles de mes écrits apprécieront : le loup de Satinka qui se retrouve ici était à plus de trois mille kilomètres de là où on s'était vu et ce moins de trois jours après. Vous avez dit bizarre ?


Il m'observe peinard et tout à coup, une voix un poil caverneuse parle dans ma tête :
- Deux plaques… deux plaques… au pied du pylône… deux plaques…
Puis, ayant délivré son message, notre lupus télépathicus disparait sans autre forme de procès.


rn40_2625822_1_apx_470_.jpgLily n'a pas l'air d'avoir vu ni entendu quoi que ce soit sinon elle nous aurait gratifié d'un "Tabarnak" retentissant; je lui demande d'éclairer le pied du pylône avec son phare et après avoir vainement cherché sans trouver, je décide de revenir le lendemain; Comme on dit par chez nous : "demain il fera jour".


fouilles-archeologiques-de-montguyon-6.original.jpgLe lendemain donc, nous revoilà avec pioche et barre à mine et sous les yeux interrogatifs de Lily, je commence à creuser un peu partout.

 

De son côté mon ex pilote de chasse scrute le haut du pylône et m'interpelle dans son canadien haché:
152012653_small-copie-1.jpg- Hé, regardez-donc le noir de fumée entre les isolateurs électriques : c'est là que l'arc a déclenché ! J'ai compris ce qui s'est passé : je vous expliquerai.
- Oui et regardez ceci, dis-je en extirpant de leur gangue de terre deux plaques en pierre,
- Ostie d'calisse d'maudit tabarnak !qu'cé quoi qu'ce truc là ?
nazca-ligne-3.jpg- Allons, nous rentrons, m'exclame-je persuadé d'avoir les éléments que j'étais venu chercher.


Beaucoup plus tard dans ma chambre d'hôtel à Montpellier la canadienne, j'ai pu faire une recopie précise des dessins gravés sur les plaques que je vais envoyer au Pacha pour expertise. Le patron de l'hôtel, à qui j'ai signalé la fin de mon séjour, me demande si je suis satisfait de mon expédition au lac du "rat musqué".


papier-toilette-coprsarticl.jpg- Complètement et j'ai pu apprécier la dextérité de Lily, l'ancienne pilote de jet.
- De jet ? Mais Lily n'a jamais piloté un jet ! S'exclame-t-il en rigolant
- Ben, pourquoi vous m'avez dit qu'avant elle était pilote de chasse ?
- Ah, ça ? par ici on dit ça pour la chambrer parce que dans sa jeunesse elle a travaillé dans une grande administration à Montréal, me glisse-t-il sur un ton complice,
- Et alors ? Où est le rapport ?
- Ben, elle avait, entre autre, la responsabilité de la propreté des toilettes et elle devait passer régulièrement pour tirer les chasses d'eau…
C'est à cet instant précis qu'un juron est sorti machinalement de ma bouche de français interloqué :
- Tabarnak !

Aganticus

 

Illustrations :

L'illustre illustratrice (!) s'est bien amusée, hé hé ! Pioche éhontée sur Google Images, le Montpellier du Québec, le Montpellier français, le loup sympa, l'arc électrique, les plaques découvertes, Lily sexy qui reste mystérieuse, est-ce elle sur le panneau publicitaire qui distrait les conducteurs de motoneige ? On peut s'attendre à tout ! Qu'y a-t-il sur les plaques extirpées par Alex ? On dirait des dessins comme les grandes figures de Nazca au Pérou, mais peut-être est-ce l'imagination qui joue ?

Lenaïg

 

Tag(s) : #Embarquement pour Agantica ! Avec Aganticus
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :