Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

L'autre mouche... 

 

Rêve

 

Rêve. Rêve d'homme ou rêve de mouche ?

 

L'homme se déplaçait avec son bruit caractéristique, celui que les mouches connaissent. Il semblait glisser dans une cage de verre qu'il franchissait de temps en temps. C'était un bipède à l'air préoccupé, agité d'un sourcil froncé au-dessus de quelque chose de blanc avec des marques noires de signes. Il allait et venait rapidement en mangeant quelque chose d'appétissant qui laissait tomber de petits bouts secs ou mous par terre.


bzzzzzzzzzzzzz..... fffffai, fffffàai, bzzzzzfffffaim

 

Il ne remarquait rien d'autre que lui-même et tapait avec attention sur un objet brillant et lumineux.

 

Mouche 7

La nourriture était succulente mais le bipède humain n'en appréciait pas les morceaux qu'il engloutissait avec ses maxillaires blanches.

 

b- b- bz- bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

 

Il se leva brusquement en enlevant sa carapace marron en-dessous de son ventre. Ses odeurs envahissaient davantage le réduit où il s'agitait et il prit soin de nettoyer sa cage transparente, bien qu'imparfaitement. Avec fébrilité, il revint accompagné de cet objet blanc sur lequel il appuyait un bâton noir qui scrissait dans l'espace bleuté. Et puis... Et puis il appuya sur quelque chose de rouge et la douleur emplit l'endroit au-dessus de mes yeux facetés (?)
 

Mouche 6

 

Woooooooooooooooooooooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
 

 

Ou réalité ?


La mouche bougea et se releva avec du bleu quelque part.

 

Mouche 6

 

Elle ouvrit ses facettes et ne vit rien que ce bleu-nuit à l'intérieur de ses yeux. Sa trompe se baissa en se tordant comme pour parler : bzz-ffffè, bzzzzzzzzzzzzz..... fffffai, fffffàai, bzzzzzfffffaim (?)
 

f, f, fff, faim (!), si se sse, sai, sai fè, faim (?) Des images surgissaient dans l'éclat brûlant au-dessus de ses yeux et elle pensa. Pensa ? Pensa ??? Elle eut pour la première fois conscience d'un je, d'un soi, d'un moi, d'un elle ; elle-même ? Une lutte entre sa faim connue et ce nouvel état la terrifia et elle se jeta contre le mur.

 

FLOC !

 

Légèrement assommée, la douleur ne la surprit pas et elle se releva en tâchant de retrouver ses membres et ses ailes. Une couleur blanchâtre parcourait une partie de ses pattes et des images continuaient d'affluer d'on ne sait où.....................................

 

Mouche-9.jpg

 

Elle se sentait grandir et le fait de s'en rendre compte continuait de la pertuber. Elle se tassa, prête à fuir ou attaquer. La faim revint l'habiter, l'air échappé de la fenêtre l'appella. La mouche n'eut pas la force de voler et s'en étonna. Elle décida de grimper au mur comme elle l'avait toujours fait et le fit. L'instant dura quelque seconde, elle sentit que ses pattes n'adhéraient plus aussi bien...

 

FLOC !

 

Encore à terre, elle aperçut un des bouts tombés de la nourriture du mâle dans la cage transparente dont elle sentit l'ombre arpenter le périmère voisin. Instinctivement, sa trompe déglutit sa salive et ses enzymes absorbèrent en partie la miette de pain.
 

Ensuite elle aspira les substances liquides partiellement digérées et régurgita un vestige de son repas précédent comme elle l'avait toujours accompli. Sa vitalité remonta aussitôt et ses ailes frémirent à l'unisson de la nouvelle perception de son moi, comme si elle pouvait projeter un peu de son avenir dans l'espace et le temps que l'homme nomme vie.

 
L'homme ! Le mâle aux signaux différents d'avant passait à côté d'elle en la dédaignant. Elle se précipita sur le côté et conçut de l'aversion pour cette créature qu'elle considérait maintenant comme un danger grandissant ! Il ne manquerait pas qu'il l'écrase en plus !

 

A suivre

 

Dominique Biot

Texte et choix d'illustrations

 

Tag(s) : #Les nouvelles et poèmes de Dominique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :