Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

soledad-trop-parfaite.jpg

 

Julie mondaine, des lettres et des bidules pour le droit des mots adroits Volet 2 

 

commerages-copie-1.jpgDevenue boulimique des chefs-d’œuvre littéraires, Julie imprégnée de la philosophie de la grande Bécassine de Languereau trouva en elle l’assurance qui lui manquait quant à ce vague sentiment de ne pas avoir la bonne hauteur. Madame Poissard dans sa sagesse naturelle, lui avait fait perdre toute gêne. Hélas, cette dernière sans nouvelle de son homme, dépérissait et fondait à vue d’œil malgré le régime au gros lard de Gugui.

 

url.jpgConvaincue d’avoir en main ses lettres complètes, Julie s’abonna à la célèbre revue Elle pour se composer une image de prestige à présenter devant sa galerie avant son entrée au salon de thé. Sur toutes les Une du magasine, la Tof’Model étendue pleine page, narguait son regard.  Cela lui déplaisait fortement. Elle n’avait guère le choix, la Tof’Model donnait le ton. Va pour l’allure Tof’.  Sa couturière lui confectionna une étiquette de strass, strapless piquée à la taille sur un court jupon bleu-ciel. Pas de string, plutôt un jeans Dior sans dessous, dessous soledad2.jpgson jupon. Trop risqué, les bas de soie, elle opta pour une peau de soie. Quant à sa coiffure, madame Poissard lui suggéra obligatoirement, les tresses françaises roulées en panier au-dessus de la nuque afin de faciliter sa grandeur à passer dans la porte du salon sans devoir incliner la tête.

 

soledat-resolution-bibliotheque.pngPour sûr, la Tof’Model l’enviera quand elle l’apercevra sur le Net des célébrités. C’est le Blabaptiste qui sera à la console pour diriger la diffusion live de l’ouverture du salon de thé de Madame De La Julie. Un secret bien gardé. Le pauvre Blabaptiste sans travail ni outils, depuis l’incendie allumé sous les feux de la passion par sa muse Africaine, a tout perdu. Tout est parti en fumée, son virtuel, son univers en feu. Grâce au ciel, pas lui. Dans sa générosité, Julie a délié sa bourse en acceptant de lui verser un cachet substantiel pour l’achat d’un pare-feu à son écran. La Main de Thot supervisera la sécurité des lieux au moment du grand événement et l’hospitalière DI accueillera dans les règles de l’art, tous les VIP du nouveau club sélect Aux Trois Écus. Le célèbre Patbow, après de justes négociations, jouera pour le plaisir de tous, le rôle de maître de cérémonie. Nous pouvons compter sur lui pour donner de l’étoffe au salon.

 

soledad-lady-attitude.jpgN’ayant lésiné sur aucun compromis, la grande Julie rouvrit largement ses goussets pour faire succomber le maître tisonnier des grands feux de joie, nul autre que Rahar qui n’y vit que du grain au moulin de ses elles. Il accepta la main au feu du jeu de clôture de l’événement grandiose. Artificier de renom, il incendiera le ciel en faisant apparaître en pétard de toutes les couleurs Lady Julie qui flottera dans le  ciel, l’espace d’un instant illuminé, mais surtout restera fixer sur l’éternité par le savant chercheur Suisse sous cape  du Cerva, qui informé secrètement viendrait passer à la loupe et enregistrerait pour la science ce phénomène jamais vu.

 

soledat-devenir-mannequin.jpgL’œil avisé de Dame Gorgoton, invitée d’honneur à la sagesse rieuse veillerait derrière les caméras bavardes suspendues aux branches des châtaigniers agissant comme les pies du Vaisseau d’Or qui lui évitera le cruel naufrage. Lady Julie savait d’ores et déjà qu’une femme avertie par les judicieux conseils de son amie Germaine Poireau en valait mille et une autres.

 

À suivre

 

Marie Louve

 

Illustrations :

Bécassine Marilyn provient de monbelamiens.canalblog.com et les créatures de rêve sont l'oeuvre de Soledad, qui dessine notamment dans ELLE et a réalisé cet été une BD originale et modernisée sur la vie d'Hélène de Troie en feuilleton dans ce même magazine.

Lenaïg

 

Tag(s) : #Fantaisie et sérieux chez Marie-Louve
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :