Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

robots-androides-cinema-L-2Dring ! Driiing driiing !

Il est un peu plus de 21 h 00. Voilà qu'on sonne chez Lena qui n'attend personne … D'abord, voir dans l'œilleton …

 

Fée Dodue !

 

Lena ouvre la porte en grand et Dodue lui saute au cou, plus radieuse que jamais. Enfin dégagée de l'avalanche de boucles rousses, Lena fixe le regard vert pétillant de Dodue et, dans une tentative vaine de masquer sa surprise et sa joie, se met à … l'enguirlander !

 

Lena :

Tu en as une façon d'entrer maintenant ! J'ai cru que c'était un livreur de pizzas égaré, ou que c'était peut-être une mauvaise nouvelle. Drôle d'idée, je sais, mais je n'ai aucun flair, même si j'ai fait d'énormes progrès dans la communication mentale, et … je devais avoir du vague à l'âme ! Tu ne m'as pas annoncé ta venue lors de notre dernier "coup de fil" !

 

Dodue :

Toi alors, c'est comme ça que tu m'accueilles ! Ben, une surprise c'est une surprise !

Je n'ai pas essayé de savoir avant si ton Ours te tenait compagnie ; je ne me suis pas téléportée directement dans ton salon ! C'est qu'au contact de mon grand robot de mari, j'apprends les bonnes manières ! Mais … apprécie donc ! J'ai visé juste ! Plop, juste devant ta porte ! Et, hé hé, j'ai pris un plaisir fou à sonner ! Maintenant je sais ce que ça a fait à Néan, Danilo et Gascarina la première fois qu'ils ont débarqué ici !

 

Lena, riant :

Tu te rappelles, une fois aussi, l'arrivée tumultueuse de ton futur mari Danilo … La veille, j'avais complètement chamboulé la disposition du salon ! Il nous avait prévenu qu'il se téléportait, mais il avait l'ancienne image des lieux en tête et il s'est matérialisé en se cognant et en atterrissant les quatre fers en l'air ! Toi et moi, nous n'osions pas rire, mais c'est lui qui a commencé !

 

Dodue, gloussant également :

Ah, les quatre fers en l'air, c'est l'expression qui convient, pour ce grand dadais de Danilo, mon cher tas de ferraille ! Mais le métal qui revêt son organisme complexe est inconnu sur Terre.

Puis, se raclant la gorge, pour la forme et, apparemment pour ménager un suspense :

Je viens te faire part d'une grande nouvelle !

 

Lena :

… ! Je suis toute ouïe ! A ton air réjoui, je devine qu'elle est bonne …

 

Dodue :

Ouiiii ! Tu vas être … grand-mère ! Et … marraine !

 

Lena :

Quoi ! Ma fille féerique à moi maman, je n'aurais pas osé y penser ! Raconte !

 

Dodue :

Je ne vais pas avoir le ventre qui s'arrondit, tu t'en doutes bien ! Mais notre petit [----------]* est en gestation ! Je préfère ce mot à "construction". Ce sera un petit robot qui ressemblera du coup beaucoup à son papa, qui a donné de lui-même tout comme moi pour sa conception (je ne t'en dis pas plus, secrets de fabrication !). Mais il devrait avoir mon sourire et mes tâches de rousseur ! La couleur de ses yeux, je l'ignore et je préfère le découvrir à la clinique, quand il sera né !

 

Lena :

Magnifique ! Mais … as-tu pensé qu'il ne grandira pas ? J'ignorais qu'il y avait des enfants robots sur [----------]*.

 

Dodue :

Si, si, il grandira ! Tu sais déjà que les robots, qui ont tous leur libre arbitre et nous égalent en pensée, forment des familles. Eh bien, ils font donc des petits, comme nous, comme les humanoïdes de ma planète d'adoption.

Au fait, il faut que tu songes à lui trouver un prénom terrestre, à ton futur petit-fils ! Comme tu l'as fait pour Cassandra, Néan, Gascarina et les autres !

Dès le départ, les enfants robots sont programmés pour grandir et évoluer. Des adaptations sont régulièrement nécessaires et ils repassent à la clinique robotique pour cela.

Je surveille de près les étapes prénatales de mon [----------]* et on me connecte déjà à lui pour que je le berce et que je lui parle !

 

Lena :

C'est merveilleux ! Alors, tu ne pars plus en mission en ce moment ?

 

Dodue, en soupirant :

Hé non, j'ai fait un choix. Je ne dois plus vivre dangereusement, je reste auprès de mon enfant à naître. Mais Danilo et les autres, je ne t'apprends pas qu'ils continuent leurs opérations de découvertes et d'exploration dans les mondes inconnus, quelquefois en apportant leur aide discrète, avec l'accord des Sages (car jamais nous n'oublions notre serment de non ingérence, qui tolère quelques exceptions).

 

Lena, émue :

Oui, je repense à cette brave Gascarina et à la belle aventure de Luther Redtimber, aux actions de Cassandra, Néan et Aristide … Je reçois des cartes postales mentales d'eux tous, mais qu'ils sont loin maintenant !

 

Dodue :

Oh, ne désespère pas ! Tu les reverras ! Pour fêter la naissance de notre enfant, à mon avis, ils se passera quelque chose qui nous rassemblera, d'une façon ou d'une autre ! Encore six mois à patienter, car la durée de la gestation est calquée sur celle des humains et des humanoïdes !

 

Lena :

Ma Dodue, pour un rêve éveillé que je fais, je suis gâtée ! Et … donne-moi des nouvelles du Sage Bienaymé, à qui je n'ai jamais eu la possibilité ni l'honneur de parler …

 

Dodue un peu assombrie :

Il est d'un âge oh combien vénérable et on ne compte plus ses rides ! Il n'a jamais voulu avoir recours à la chirurgie esthétique, mais il se porte encore comme un charme. Il ne se déplace jamais sans sa canne qui reste en apparence un accessoire de coquetterie plutôt qu'une béquille (mais je crois bien que c'est également une arme, en fait ; sûrement quelque chose de très puissant !).

Il est las, mais toujours combatif. A moi, il se confie facilement. Peut-être parce qu'il a reçu sa lourde charge très tôt, qu'il n'a jamais fondé de famille, que son grand intérêt un peu clinique à l'origine pour l'entité nouvelle que j'étais, la première fée qu'il rencontrait, s'est transformé en affection tout court !

Lui qui a la connaissance du futur et de ses pluralités, il me répète que rien n'est jamais durable ni définitif, que son monde est en plein âge d'or, que ce qui lui prolonge la vie c'est sa forte volonté pour maintenir cet âge d'or le plus longtemps possible et qu'il en est de même pour les autres Sages. Au fait, je suis fière car on a prévenu Danilo qu'il figurerait sur la liste des nouveaux Sages éligibles (et il y a encore peu de robots qui siègent au Conseil).

 

Lena :

Bien, ça, bien ! Mais pensons à ce petit qui va naître ! Dis, pourquoi pas une fille ?

 

Dodue :

Ah, c'est vrai, nous avions pleinement le choix ! C'est moi qui ai décidé : d'abord un garçon, ce qui fait secrètement plaisir à Danilo ! Cela m'est égal dans quel ordre, mais je compte bien avoir une fille aussi, ou plusieurs filles et garçons, comme Danilo ! Tu sais, c'est une grande première, l'enfant d'un robot et d'une fée ! Si les autorités médicales ont pu être inquiètes à un quelconque moment, on ne me l'a absolument pas fait sentir et tout se déroule très bien. Je suis confiante et très optimiste.

 

Lena :

Le Géant de ferAlors moi aussi ! Tu restes avec moi jusqu'à demain, au moins ? Oui ! Nous allons avoir le temps de papoter, méditer ensemble et surtout, chercher un beau prénom terrestre pour ce petit bébé ! Et pour ton nouveau monde ! Déjà, j'y pense : être grand-mère est un magnifique cadeau. Mais tu sais qui je verrais bien marraine de ton premier enfant : quelqu'un de plus jeune que moi, quelqu'un qui a joué un rôle déterminant dans votre rencontre, à Danilo et à toi, quelqu'un qui n'a pas l'air en voie de fonder une famille elle-même, trop dévouée à ses missions. La … Chef ! Cassandra ! Ne crois-tu pas que tu lui ferais plaisir ?

 

A suivre

 

* [----------] : noms impossibles à capter pour une oreille humaine, de plus brouillés pour parer aux risques d'interception mentale par des entités extraterrestres, humanoïdes ou autres, inconnues ou hostiles.

 

 

Lenaïg

 

 

 

 


Le géant de fer - Bande annonce FR
Tag(s) : #Roman - Lenaïg - Ils sont là !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :