Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chanson porte-bonheur !

(Reprise pour le plaisir du chapitre 13 avec mes propres dessins, tout maladroits qu'ils soient ... )
 

Danilo le grand robot 

 

 

Un robot aimait une fée …

Etait-ce là si compliqué ?

Ils commençaient leur aventure.

Il se pourrait que cela dure,

Lena le souhaitait, charmée,

La première tout étonnée.

Y aurait-il rapport physique,

Entre créature magique

Et la machine ordinateur ?

Pourraient-ils avoir ce bonheur ?

Ils n’en étaient qu’à leur début,

Deux fois en tout qu’ils s’étaient vus.

Ils n’auraient pas pour les contrer

Hostilité ni préjugés,

Pas d’ostracisme, ni racisme

Pas de loi d’aucun organisme

Pour s’opposer à leur union.

Liberté, imagination,

C’était là de bien bon augure

Pensait Lena, cela rassure.

Mais, ces deux êtres sont stériles,

Soufflait un démon plutôt vil.

Cela ne met pas en péril,

Répondait un ange civil,

Ma foi un tantinet coquin,

Un lien neuf qui n’a rien d’humain.

 

Lena pensait : il a raison,

Plaisir avant procréation,

L’un de l’autre bien séparés,

Pas d’obstacle pour bien s’aimer.

Pouvoir de l’imagination,

Si n’en ai pas, ils en auront

Se disait Lena, dépassée

Par ses personnages, c’est vrai.

Question auront-ils des enfants ?

Mais avant, ils ont tout leur temps

De se découvrir, de s’entendre,

De se disputer, de s’apprendre,

D’entreprendre et de voyager,

Collecter de belles données.

Verra-t-on leur premier baiser ?

Lena, pudique, ne le sait.

A travers eux, elle entrevoit

Du romancier les lois et joies.

Cela la rend tout euphorique

Et ce moustique qui la pique

D’écrire est plutôt sympathique.

Sa tête est pleine de musique.

Pour les choses plus prosaïques,

Maintenant elle va les laisser,

Ce n’est pas un moment critique,

La journée a bien démarré.

 

 Nouvelle Dodue plus dodue

 

Lenaïg

Texte et dessins

Danilo le grand robot,

Fée Dodue et sa baguette activée.

On pourra remarquer que tous deux portent les combinaisons aux couleurs changeantes d'une matière vestimentaire inconnue sur notre Terre ... Si des bizarreries apparaissaient aux peintres et dessinateurs chevronnés, je dirais pour ma défense que ni l'un ni l'autre n'est humain !

    

 

Tag(s) : #Roman - Lenaïg - Ils sont là !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :