Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

0290017105010964-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToi.jpg

 

Je suis ravie du défi lancé par mère-grand Eglantine, dont je laisse découvrir l'énoncé en cliquant sur son nom ! Eglantine, pardon, je n'ai pas tout à fait respecté tes consignes, ce n'est point chez moi la basse-cour qui s'indigne, comme on va le voir, mais une grande partie de la cour de ferme ! Chez moi, le coq a ses partisans ! Mais l'affaire est néanmoins à régler, mon policier animalier et ses collègues l'ont fait !

 

***

tas-de-fumier-14105760.jpg

 

C'est peut-être dans une ferme du Poitou, comme a chanté Claude Nougaro, c'est peut-être ailleurs, je ne sais où mais quoi qu'il en soit, nous sommes confrontés à un grave problème à régler. Toute la ferme est en effervescence ...

 

Appréhendons la situation : messire Coq, d'habitude si fier à bras (ou fier à ailes ?) s'est réfugié en haut de son tas de fumier favori, dans un premier temps tout décontenancé ... Même les mouches ont fui, sensibles à l'atmosphère lourde de menaces car il semblerait que le coq risque là sa vie ... Le coq ne comprend pas comment on peut lui reprocher ses chants, qu'il perfectionne au fil des jours, chanter c'est très important dans sa vie, il faut qu'il s'exprime quand le besoin se fait sentir et il est blessé dans son amour-propre d'artiste, il ressent comme une envie de pleurer (ce ne serait pas possible pour un coq, mais c'est pour que les humains comprennent bien) ; il s'est ressaisi, il va se battre et résister, le voilà prêt ; si sa dernière heure est venue, il mourra en soldat !

 

Les poules sont retranchées dans le poulailler, à tenir un conciliabule : comment défendre leur cher mari ? Elles l'aiment, elle ; il est vantard mais juste et les honore toutes de ses faveurs. C'est comme cela dans leur monde, leur système est un harem ! Elles sont fières de leurs oeufs et des compliments du fermier quand il vient les ramasser.  Elles attendent Pierre Corbeau (clic !), oiseau du même nom et officier de police et de justice animalier de la contrée, qu'un poulet a réussi à courir alerter.

Le coq en compagnie de ses poules qui picorenLe fermier semble dépassé. Après la traite, il a voulu sortir les trois vaches de l'étable, mais une fois dans la cour, elles n'ont plus voulu avancer, elles regardent toutes l'air mauvais dans la même direction, le tas de fumier ! Et que dire des cochons ! Quel concert de grognements s'élève de leur enclos ! Le plus inquiétant, c'est le taureau : lui passe la nuit au pré mais à cette heure encore matinale, il souffle bruyamment et donne de grands coups de corne dans la barrière pourtant solide, et s'il arrive à la briser, il va faire irruption et foncer droit sur le coq sans se préoccuper du tas de fumier ...

 

Le fermier se rend compte que tout n'a fait que s'envenimer depuis quelques temps : son coq magnifique chante quand cela lui plaît, même la nuit ! Cela ne le gêne pas, lui, au contraire, mais tout son bétail en souffre manifestement. Il ne manquerait plus que cela que les vaches ne donnent plus de bon lait, ce qui ne devrait pas tarder ...Et son chien qui devient fou, lui aussi, hurlant à la mort chaque fois qu'il entend le coq ! Heureusement qu'il n'a pas de voisins humains, sa ferme étant à l'écart du hameau ...

 

de-taureau

Pierre Corbeau prend son temps dans son arbre QG : il a réuni son adjoint, Aliboron Polo et un petit nouveau. Aliboron, âne de son état, est passé discrètement, en trottinant, voir ce qu'il en était ; il vient de faire son rapport au pied de l'arbre, tandis que le petit nouveau, un jeune rossignol sensible, épris de justice, chanteur et poète, est déjà au travail dans sa tête ... On ne précisera pas de quel arbre il s'agit, discrétion oblige !

 

Mais voici que l'équipe de choc pénètre dans la cour : pas de problème pour Pierre Corbeau et son jeune collègue rossignol Milan Scala qui font leur atterrissage, pas de problème non plus pour Aliboron malin qui a sauté une haie pas trop haute qu'il avait repérée ! Le fermier médusé contemple le bizarre équipage : un grand corbeau et un petit rossignol sur le dos d'un âne, devant lesquels tous les animaux font cercle !

 

"La musique adoucit les moeurs !" croasse Pierre Corbeau. "Rassurez-vous, je ne chanterai pas, mais Milan va tout vous expliquer, oyez oyez !" Milan lance ses trilles ...

 

87386 Anne - donkey corbeau freux - www.dinosoria.com

 

J'aime le son du coq

Au fond des cours à l'aube !

Plus que celui du cor,

Qu'au fond des bois j'abhorre !*

(* Quoi ? récrimineront les puristes, cela ne rime pas ! Ah mais si, en langage rossignol, ce sont même des rimes très réussies !)

 

Coq qui chante la nuit

Gêne le voisinage

Quand le soleil ne luit,

Quel remu-e-ménage !

 

Quand on est dérangé

A une heure incongrue,

Il faut s'interroger

Sur la cause inconnue ...

 

Pourquoi Coq serait fou,

Soit très vicieux, soit bête ?

Logique il est, c'est tout,

Creusons-nous donc la tête !

 

Coq qui chante la nuit

A vu de la lumière,

Source de cet ennui :

La faute au réverbère !

 

Coq est déboussolé

Par nouvelle coutume :

Jamais d'obscurité,

De quoi perdre ses plumes !

 

Il faut préciser que Milan est appuyé par le choeur des poules, le battement de pieds des lapins et quelques jolis miaulements du chat. Tout le monde sait que lapins et chats ont vie nocturne intense, le coq est leur ami !

 

Gifs-20Anim-E9s-20Noel-20-28-.gifComme par enchantement, le réverbère en question, posté tout près de la ferme et du poulailler, s'éteint dans le petit matin. Effectivement, pourquoi reste-t-il allumé toutes les nuits ? C'est le maire, qui a voulu faire comme dans les grandes villes, comme à Paris, où l'obscurité est désormais bannie ... Le coq en dort mal, la tête sous l'aile et dès qu'il ouvre un oeil, la lumière du réverbère le pousse à chanter, il la prend pour l'aurore ! Le chien du fermier se précipite sur le réverbère et s'étrangle à moitié d'indignation en aboyant devant, le fermier a compris. Il va demander un entretien avec le maire et tant que sa requête n'aura pas abouti, il va bricoler son poulailler pour qu'il y règne la parfaite obscurité et sommera son coq d'y loger et de s'y laisser enfermer. Il se lèvera un peu plus tôt et libèrera le coq qui, jusqu'à présent, crêchait où il voulait ! Le coq ravalera son amour-propre, surtout qu'il passera de bien meilleures nuits.

 

Lenaïg

 

 

Illustrations du net, cueillies sur Google Images.

Tag(s) : #Nouvelles - Lenaïg - A la ville - à la campagne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :