Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

15-Orange--belle

 

 

Sur l'agréable et stimulante suggestion de Marie-Alice, l'apprentie que je suis a envie de garder le support de la toile de Frederic Leighton, Flaming June (Juin flamboyant), pour exprimer divers ressentis.

 

***

Si je reste les pieds ancrés sur la terre ferme, la mer restant bien à l'arrière-plan, je ne fais que jeter un regard distrait sur l'étonnante longueur des cheveux ainsi que leur couleur, je me concentre sur le visage et les paupières closes de la belle profondément endormie, robe orange et rouge aux joues (mon premier essai de tanka) ...

 

Le peintre a voilé

d'un éblouissant orange

le corps de la belle.

Dans l'abandon du sommeil,

à qui, à quoi rêve-t-elle ?

 

***

Et je suis frappée par la position de cette femme qui, si elle s'abandonne au sommeil, s'est roulée en boule comme se refermant dans une coquille protectrice ...

 

La robe est orange*

Une robe orange,

un mois de juin qui flamboie

au bord de la mer.

La femme dort, repliée ;

couve-t-elle son secret ?

 

***

Puis mes yeux balaient l'ensemble de la toile, la luminosité de la mer et du ciel s'imposent à moi, la mer me semble se glisser partout et les cheveux à la longueur démesurée me semblent autant d'algues et de plantes aquatiques dont les extrémités sont en train de durcir et sécher au soleil ...

 

Femme ou néréide,

ses longs cheveux roux ruissellent.

Elle s'est échouée !

La mer semble traverser

les plis de sa robe orange.

 

***

Lenaïg

 

* Je profite des conseils donnés à M'amzelle Jeanne sur facebook par Francis Tugayé : le verbe être n'apportant rien, j'ai changé mon vers, et de déterminants aux deux vers suivants !

 

 

Tag(s) : #Essais de poèmes japonais

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :