Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Animalerie au jeu

Chouette Jasmine

 

Nue comme un ver, en écartant les rideaux de sa fenêtre, elle vit de gros moutons noirs dans le ciel. Il faisait un temps de chien. Elle frissonna. Dehors, une pluie drue comme vache qui pisse apportait un froid de canard en répandant sur tous, la chair de poule. Elle aurait bien souhaité retourner sous la couette et dormir comme un loir. Mais non. Pas question.


Photo

Les albums de Céline E. / Facebook


 

Elle travaillait pour une peau de vache, un dur à cuire qu’il ne fallait pas laisser mijoter.


Photo: Enzo Sellerio, Sicily

Les albums de Céline E.


Fidèle à elle-même,  à cheval sur ses principes, Jasmine Dor, coursière en chef du grand requin des finances, laid comme un pou, mais riche comme Crésus, prit le taureau par les cornes et se mit en route. Pas le temps de verser des larmes de crocodile sur son sort. Ne fallait pas être une poule mouillée pour faire ce métier de tête de mule ni être grenouille de bénitier. Un  travail de cochon qui lui filait le bourdon.


Pour ne pas manger de la vache enragée, il lui fallait autre chose que de la monnaie de singe pour payer son loyer sans tirer le diable par la queue. Malgré sa taille de guêpe, Jasmine avait du chien. Elle courait toujours deux lièvres à la fois pour ce gros bouc qui sentait le fauve. Celui-ci, Éloi Lelouche Trichet appréciait son silence de carpe  qui savait faire mine d’être myope comme une taupe dans le domaine des ses affaires véreuses.  Pour le jet set, jeter de la poudre aux yeux et aux nez valait cent poules aux œufs d’or.

 

De l’autre côté de la rue,  de sa fenêtre, Éloidit le Goret, observait le départ de Jasmine cachée sous son parapluie pied de poule. Il devait admettre qu’en sa précieuse coursière, il tenait l’oiseau rare. On frappa à sa porte. C’était sa garce. La puce à l’oreille, il reconnaissait le bruit de ses griffes de chatte et l’odeur de la cocotte bas de gamme. Avec elle, il s’ennuyait comme un rat mort.  Des remords. Comment avait’ il pu se laisser piéger par une pareille baudruche peinturlurée pareille à une souris sortie de chez Walt Disney. Avec sa langue de vipère, elle semait le chaos partout sur son passage. Chien et chat  ne font pas bon ménage. Cette dinde finirait par causer sa perte. Vite, lui poser un lapin en demandant à son couturier de lui fabriquer un collet de bonne taille. Et hop ! Ruse de renard, à la chasse comme à la guerre, la fin de la faim justifie les moyens.


 

Les albums de Céline E.  / facebook

 

Entre chien et loup, épuisée par sa journée de chien, une fièvre de cheval au corps, Jasmine sonna chez son employeur pour déposer son rapport. Plus d’héroïne, plus de cocaïne. Aucun milligramme. Juste beaucoup d’oseille pour graisser la patte des gros ours mal léchés pareils à Éloi Lelouche Trichet, dit le Goret.

 

-Chouette ! Va.  Demain à la même heure.


Photo: Jean-Baptiste Monge

Les albums de Céline E. / Facebook

 

P.S. Il y a de ces fois où on tuerait le goret.


 


Photo: Cindy Sherman

Les albums de Céline E. / Facebook

 

Marie Louve

 

 

  
Tag(s) : #Fantaisie et sérieux chez Marie-Louve
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :