Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

le-defi.jpg 

 

 

Wanted : Lenaïg !

 

Mise à prix : ----- ?

vous rigolez ? La vie n'a pas de prix

 

 

 

Si je ne me donne pas un triple A,

en ne gardant qu'une fâcheuse tendance à l'anxiété, même à l'angoisse, j'ai d'office un triple B :

bretonne, brestoise, bélier ! Une Bretonne devenue parisienne.

Ce qui me fait aller de l'avant, c'est la Curiosité,

pour les choses et les gens, sans intention indiscrète. Je n'ai rien d'une épouse de Barbe bleue qui, avec moi, aurait fait chou blanc : je n'ai jamais fouillé les poches de personne, ni ouvert les placards et les armoires des lieux où j'étais en visite.

 

Le Doute m'habite, résidant permanent :

celui-là, je ne le renie pas, même s'il est un frein indésirable à l'action ou à la prise de parole quelquefois, mais il me permet constamment de

me remettre en Question (et ainsi, c'est fait pour le q).


Je dois avouer que toute ma vie, l'Emotivité ne m'aura jamais lâchée et je m'en serais bien passée ; ouf ! elle s'est calmée avec l'âge.


 

Féroce dans mes colères, heureusement qu'elles retombent vite, comme des soufflets.


Gentille et généreuse ! Je ne le décrète pas, mes proches me voient comme cela. Enfin quelques qualités dans un chaos de défauts et de faiblesses ...

 

Humour, toujours !


 

 

Idéaliste, genre intello (intello, c'est mon compagnon qui me l'attribue). Des fragments d'intelligence, des fulgurances d'intuition, de petites facultés de déduction et une nénette complètement larguée devant des montagnes de problèmes concrets. Tiens, dans les A, mon compagnon -encore lui- m'a avancé l'aspirateur, la bête qui me fait peur et que je tarde à sortir du placard (eh oui).

 

 

J comme joviale ? souvent, c'est une politesse qui ne me coûte point.

Jolie ? Selon les jours, mais dans l'ensemble, on m'a dit oui. Hé hé, il suffit qu'on me le dise pour que je le crois (maintenant, quand j'étais ado, je ne me contentais pas de cela et je ne me plaisais pas, d'où mon portrait, que j'avais fait devant une glace, vers 15 ans, qu'on verra plus bas. Déjà le goût de la caricature car je ne me suis pas gâtée).

 

 

K ? Grat grat de tête ...

Je zappe sur l'anglais : kind (équivalent de gentille), alors.


 

 

L ? Lucide, et  loyale ? La lucidité ne m'est pas toujours facile à vivre, la loyauté j'ose espérer que j'en fais preuve chaque fois que je peux. Un objectif, en tout cas.

 

La Méchanceté n'est pas de mise dans mon monde intérieur, j'ai posé la question à mes proches, qui m'ont affirmé qu'elle est inconnue au bataillon des défauts.

 

Naïve ? Non, papa m'avait dit que je ne l'étais pas,

et j'ai l'impression, car mon souvenir est vague, que c'était un compliment.


 

Originale ? J'aime surprendre sans nécessairement y arriver, par exemple dans l'écriture qui est ma passion et j'aime les gens originaux et chercher l'originalité dans l'art.

 

 

Procrastinatrice avec la paperasserie !

Et passionnée, d'écriture.

 

 

Sensible, deuxième mot trouvé par ma maman,

que je n'ai pas envie de commenter, sauf juste indiquer que je lui ai soumis cet abécédaire au téléphone dimanche matin, et que je suis contente que cela l'ait intéressée et amusée.


 

 

Timide, hélas, quel fardeau dans mon adolescence et ma jeunesse ... Cela s'est amélioré.

 

Unique, bien sûr, parce que chaque être vivant l'est, qu'il soit humain, tigre ou lapin.

 

Vulnérable ... Grrr, je n'avais pas envie de le mettre, mais c'est ma maman qui l'a trouvé et forcément, elle me connaît. Par ailleurs, la volonté me fait parfois défaut.



Xénophobe ? Non ! Xénophile ? oui, sans excès, not in X S ! Je n'aime pas quand l'étranger (à tous les sens du terme) s'installe en conquérant (dans l'histoire, c'est arrivé souvent) et qu'il veut chasser tout ce qui est déjà là et qu'il veut imposer sa loi. S'il arrive avec l'intention de partage, d'échange, c'est parfait.


 

Yin et yang ? Je suis femme, féministe mais j'enrage si on cherche à m'enfermer dans ces catégories, par le mépris ou en se gaussant. Il y a des jours où, comme Sylvie Vartan, je me sens comme un garçon. D'ailleurs on ne me verra jamais juchée sur des stilletos. La douceur et l'agressivité sont des locataires en alternance.

 

Zen ? Oh, bien trop peu !


 

 

 

Lenaïg

 


Et comme il s'agit de se vendre, en somme, comme diraient les publicitaires, un p'tit bonus ? Pour les éventuels lecteurs qui ne seraient pas encore partis, car j'ai travaillé deux textes parallèlement.

Ils ne seront peut-être pas déçus, j'espère que le rire est à la clé.

 

 

 

Lenaïg, sa vie son oeuvre

par Lenaïg

 

Je n'aime pas parler de moi car cela, je ne sais pas ! Cap'tain' Tricôtine tient la barre du gouvernail de la Coquille très haut, l'exercice de l'autoportrait qu'elle nous demande est ardu et périlleux.

 

Je voudrais croire que je n'ai pas de secrets, mais ... j'en ai et je m'empêche d'écrire : comme tout le monde, car, après tout, je l'ignore, si tout le monde a des secrets ! Ce serait très étonnant que certains soient transparents ! Mais les lecteurs en seront pour leur argent -et moi aussi, d'ailleurs, car ce blog n'est pas rémunéré (j'envisage de le demander, finalement, qu'il le soit, après consultation de mes colocataires !)-, oui ! les malheureux lecteurs qui passeront par ici, en quête de sensationnel ou de croustillant, repartiront dépités, car je ne révèlerai rien, hin hin ! Quoique ...


Ma vie sexuelle ne regarde que moi et je me surprends à rire dans ma barbe, que je n'ai pas, encore. Soixante ans dans un an et quelques mois, ni une oie blanche ni un perdreau de l'année, de la bouteille et un certain nombre d'heures de vol et d'acrobaties divertissantes (ben oui, quoi, il m'est arrivé de ... prendre l'avion, par exemple et, confidence, j'ai toujours eu moins peur dans un gros navion que dans un petit). Pas de chevauchée de machine à laver, mais ... des souvenirs marquants, un peu de piment sans excès, De la fidélité, un homme à la fois, même si je n'ai pas trouvé, ni même cherché, THE prince charmant (hum, je me demande si ce n'est pas parce que je n'ai pas su le voir ...). Bref, alors selon la loi du conte de fée, il aurait fallu que nous ayons beaucoup d'enfants et rien que d'y penser, je frémis de la lourde responsabilité, de mettre au monde des êtres pour les lâcher après dans la nature et dans les griffes de l'impitoyable et broyeuse société marâtre sans être sûre d'avoir pu les armer ; j'aime à dire que je les aime trop pour cela et à croire que c'est vrai), pas de libertinage, un peu allumeuse dans ma jeunesse sûrement dans le seul but fleur bleue qu'on me fasse sentir qu'on me trouvait jolie, sinon belle ! Mais cela m'a depuis longtemps passé ! De la tendresse, des câlins, de la douceur, maintenant, un ours à mes côtés, chacun son antre et son terrier.


Ma vie tout court a suivi son cours, ponctuée d'une bonne dose d'actes manqués, qui méritent bien leur nom, car ils m'ont permis d'être au bon endroit au bon moment. En même temps et par ailleurs, j'ai souvent eu l'impression d'être en décalé, prenant les trains en marche et me demandant ce qui m'avait pris, justement, d'en changer ! Je ne veux pas aborder le chapitre de ma vie professionnelle, ni parler de personnes réelles, donc motus ici là-dessus (en privé, cela peut changer).

 

J'ai le goût de la perfection et je souffre de ne jamais pouvoir l'atteindre, consciente que c'est impossible mais toujours un peu révoltée, ou beaucoup, c'est selon ! 

 

That'll be all, folks, heu pardon, ce sera tout, nobles lecteurs (traduction très libre). Même pas certaine d'avoir évité l'autosatisfaction, ce piège qui attend au tournant les participants. J'ai hâte de découvrir comment ils l'auront évité, comment ils nous surprendront, eux ! 

 

***

 

Un air pas commode 

 

 

 

***

 

Voici les instructions de notre  Capitaine des croqueurs

(cliquer sur Capitaine, Tricôtine est derrière !)

 

 

Défi n°73 " Autoportrait "

 ( METTRE EN TITRE DE VOTRE ARTICLE POUR LA LISIBILITE)

 

Ecrivez votre autoportrait actuel (physique et moral)

  dans un  lieu qui vous ressemble

comme si l'on "vous" observait de l'extérieur ou

comme si vous "vous" rencontriez pour la première fois..

Donnez nous envie de "vous" connaitre plus avant ou pas ?

vous pouvez employer

l'auto-sastisfaction, l'auto-dérision, l'auto-critique, l'auto-défense,

l'auto-cuiseur, ou l'autoroute...

 

Vous écrirez un texte sous la forme qui vous plaira

 

A vos pinceaux en poils ou en plumes  !!

 

Postez votre texte pour

 Lundi 23 Janvier à 8 heures

(programmez)

  COMMUNAUTE CROQUEURS DE MOTS

  n-nuphar2.jpg

 

et n'oubliez pas les Jeudis en poésie

le 19.01.2012  thème  " Par la fenêtre ou Fenêtre "

   le 26.01.2012 thème " Rétrospective ou Rétroviseur" 

 

 

tricotine-4 copie

 

 

 

 

Tag(s) : #Jeux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :