Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Bon ! "Les enfants", l'heure est sérieuse … Regardez-moi bien dans les yeux et buvez mes paroles !

Un grand honneur m'échoit ! Je ne révèlerai pas les noms des personnalités dignes de foi qui m'ont confié la noble tâche de prononcer maintenant une déclaration importante.

 

J'entrouvre mes lèvres délicatement ourlées, qui appellent les baisers les plus enflammés … Ahheum, pardon, je m'épivarde ! Mais que voulez-vous, quand on a la chance de bénéficier comme moi d'une plastique incomparable, entretenue -je dois l'avouer- par les soins et les techniques les plus actuelles, il est si tentant de se laisser griser par les effets produits et les hommages recueillis …

 

J'entrouvre, dis-je, mes lèvres encarminées pour vous susurrer sur le ton adéquat d'une Marilyn Monroe souhaitant un bon anniversaire à Mr President :

 

La séance est ouverte !

 

Heu, on me souffle que ce n'est pas là la phrase appropriée … Je recommence :

 

Messieurs, Mesdames (je suis une dame, je m'adresse donc en premier aux messieurs, comme il sied à une dame), finie la plaisanterie ! C'est du sérieux ! Demain, 1er septembre 2009, sera à marquer d'une pierre blanche … Le GRAND PROJET, initié début juillet par MARIE-LOUVE et LENAÏG, que vous avez contribué à faire bien avancer, devenu le ROMAN-JEU :

 

101 RUE DE LA MAZURKA,

 

Va officiellement quitter sa rampe de lancement, comme un navire, après que MARGOTON aura fracassé sur sa coque un jéroboam de champagne du meilleur cru.

 

Qu'on ne parle pas de gaspillage, l'enjeu en vaut la peine et notre réserve virtuelle de jéroboams de champagne est inépuisable …

 

En aparté : Comment ? … Articulez ! Oui, entendu ! On me supplie en coulisse de corriger un point :

LA PLAISANTERIE EST PLUS QUE JAMAIS DE MISE !

Un prompteur, dites-vous ? Comme dans certains journaux télévisés ? Je refuse, je ne veux pas chausser de lunettes.

 

Allons-nous remettre les compteurs à zéro et demander à chacun et chacune de copier coller tout ce qu'il a déjà écrit ici relatif au 101 ? Que nenni ! Chers Amis, continuez simplement à écrire sur vos propres pages !

C'est sur les miennes que TOUT sera repris, à raison de plusieurs courriels par page. Chaque auteur concerné sera cité, bien sûr. C'est sur mes pages aussi que les numéros des chapitres généraux du roman figureront.

Lenaïg pourra toujours se livrer à l'un des ses exercices favoris, le "récapitulatif" si elle le souhaite, mais qu'elle n'oublie pas d'écrire elle-même les exploits du tant convoité Tugdual Kerloch.

Je ne saurais trop vous conseiller d'aller sur son profil lire ceux qu'elle a déjà produits, il se pourrait qu'ils présentent une quelconque utilité pour vous mettre dans le bain.

Mais je condescends à refournir un minimum d'indications aux co-auteurs et lecteurs mal informés, ou qui "débarquent", à ceux qui n'ont pas eu le temps de lire en entier la belle récolte déjà rassemblée, à ceux qui n'ont pas eu le courage de tout lire, à ceux qui oublient plein de choses même s'ils ont tout lu (oui, Lenaïg, je sais, tu te sens toi-même concernée).

 

LE 101 RUE DE LA MAZURKA EST UN ROMAN-JEU MULTIPLUME SOUS FORME QUASI EXCLUSIVE DE COURRIELS ECHANGES. TOUT LE MONDE SUR CE SITE PEUT PARTICIPER, MEME CEUX QUI NE SONT PAS ENCORE INTERVENUS.

NOUS DISPOSONS DE PERSONNAGES PRINCIPAUX, OU DE DEPART, PILIERS DE LA CONSTRUCTION EN COURS.

LE NOYAU DU ROMAN SE SITUE DANS UN IMMEUBLE, DONT L'ADRESSE EST DANS LE TITRE.

LE PAYS -L'ETAT- OU SE TROUVE CET IMMEUBLE EST LE MIROBOLAND. LA VILLE A POUR NOM SANTA PATATA.

LE MIROBOLAND A UNE FRONTIERE COMMUNE AVEC LA France ET CERTAINES DES ADMINISTRATIONS OU ORGANISATIONS GOUVERNEMENTALES SONT COMMUNES. LES DEUX ETATS SONT DONC INTIMEMENT LIES.

L'IMMEUBLE EST ANCIEN, CLOISONS ET PLANCHERS SONT MINCES, CONSTITUE DE QUATRE ETAGES, DIGNEMENT OCCUPES.

D'AUTRES PERSONNAGES APPARAISSENT AU FIL DE L'INTRIGUE, A TRAVERS LES COURRIELS ECHANGES, NON MOINS IMPORTANTS.

UNE INTRIGUE A DEUX FACETTES EST DEJA EN TRAIN DE SE DEROULER, COMME UNE PELOTE DE LAINE DONT ON IGNORE LE BOUT (POUR REPRENDRE LA JUDICIEUSE TOURNURE DE MONSIEUR IKABOD).

PREMIERE FACETTE : LA VIE QUOTIDIENNE DE L'IMMEUBLE, LES RELATIONS INTIMES DES OCCUPANTS.

DEUXIEME FACETTE : UNE ENQUETE POLICIERE, QUI POSE PRESQUE DES LE DEBUT DES QUESTIONS, DES SOUPCONS, DES ENIGMES A RESOUDRE ET NOUS FAIT VOYAGER DANS LE MONDE ENTIER.

 

Liste non exhaustive des auteurs et participants en lice :

ANAËLLE KLOK,

DERANIL (pour ses commentaires humoristiques, ou plus si affinités),

DI,

GEMINI14 ?

LENAÏG BOUDIG KUILH,

MARGOTON (mais oui, les commentaires comptent beaucoup)

MARIE-LOUVE,

MONA SKUIR,

MOUTONNOIR,

NOLIME,

OM SALMA,

RAHAR (parce qu'on l'aime bien tous et qu'on souhaiterait qu'il se manifeste),?

SHAMSHEE,

VICTORIA.

 

A DEMAIN, pour la publication du CHAPITRE COMMUN N°1 DU 101 !

 

Chers lecteurs, je vous pete la miaille !

 

En aparté : pardon, Margoton ? Pour la circonstance, c'est un peu familier et "local" (lyonnais) ?

Eh bien, nous saluons et embrassons ANCELLY au passage, espérant fort qu'il nous donnera des nouvelles de Louxor. Au fait, nous attendons avec impatience des nouvelles de FAROUK et lui petons la miaille aussi.

 

Chers lecteurs, chers co-auteurs, recevez mes baisers les plus émus, affectueux et distingués.

 

Atchao tchao ! Ah ? Vous m'avez fermé le micro ? Bien bien, je file chez JANE HAIRMANIE pour un brushing de lionne et une "French manucure".

***


Personnage de Manon Guéret : création farfelue de Marie-Louve.
Présent texte : Lenaïg. 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Roman multiplume (Lgdm)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :