Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Skute
Roman jeu multiplume par courriels.
***


Un immeuble, sis au 101 Rue de la Mazurka.
Une ville imaginaire : Santa Patata.
Un pays inventé : Miroboland, frontière commune et nombreux liens avec la France.
SKUTE = Skarpetta & Services Secrets Unifiés de Toute l'Europe (organisation policière).

***

 





Auteur : Lenaïg

De : 23 9 12 6 18 9 4 @ skute.mi
Envoyé : 06/10/09 07:27:18
A : 6 18 5 4 .12 15 21 18 @ skute.mi
Sujet : privé


Mon bras droit,

Mission réussie, hein ! On les a eus !

Luigi, Faroukolov et leurs sbires sont à l’ombre, déjà jusqu’au procès, certains à Miroboland, d’autres en Moldénie.

Le vieux Romain Baladeuse a été laissé en liberté, il a regagné son île.

Mais de quelle peine écopera-t-il, au procès à Skarpetta dans trois mois ?


Ahr, je me suis réconcilié avec Homère Dalors, mon fils spirituel.

Il a piqué un coup de sang, quand je me suis pointé dans sa ferme des Monts d’Arrée.

Je lui ai révélé que les énergiques savants en "oviculture" (terme inventé, en fait) ne s’y connaissaient pas plus en moutons qu’en vaches !


Mais je l’ai félicité sur sa discrétion et sur sa participation,même involontaire, à la réussite de notre coup fumant. Les big bosses du SKUTE ont été très généreux avec lui et son associé ; son cheptel ovin, ou bovin, je ne sais plus, peut brouter sans crainte.

Ce qu’Homère ignore, c’est que notre protégé, Anton Vega, petit-fils de Fitz,Gontran de la Vega Fitzpatrick, l’illustre auteur du tableau “La Putana Gondoliza qui pose nue en jouant du piano”, a eu chaud aux fesses !
Je te l’apprends maintenant : les deux cocos de l’agression de Tugdual, figure-toi qu’ils se sont radinés un jour à Braspart, dans un 4/4 Kamasutra tout ce qu’il y a de plus moldène, plaques minéralogiques françaises flanquées à la diable devant comme derrière.


Qu’est-ce qu’ils croyaient ? Que les Monts d’Arrée, c’était la brousse kenyane ?
Ils n’ont trompé personne, surtout pas les braves Bretons du cru !
Sproutchenco et et Popotchev, alias Bécassine et Corentin, tout clownesques qu’ils soient, les ont pistés.
Arrivés en habits plus discrets qu’à la fête, ils ont obtenu, sans problème, l’indication et la certitude de l’endroit précis où voulaient se rendre nos tueurs.


L’équipe les a cernés, neutralisés, en pleine nuit, sans bruit,
tandis qu’Homère, Anton et tout le petit monde de la “ferme” dormaient à poings fermés.
Promotion sûrement pour Sproutch et Pov, mais surnoms qui désormais leur colleront aux talons !


Anton, depuis, a disparu ! Laurie aussi !
Bon, je ne te fais pas languir : ils ont embarqué, plus amoureux que jamais
sur un cargo, qui faisait escale à Glasgow, puis je ne sais plus où.
Anton dispose ainsi des décors pour sa future bande dessinée.

Il réapparaîtra à Skarpetta lors du procès et s'évanouira aussitôt qu'il aura témoigné !
Laurie a accompli sa tâche à Glasgow, une nouvelle mission, essentiellement de collecte d’infos ; elle continue.


Maintenant, les choses sérieuses : MOI, et TOI !


Moi d’abord.
Je fais valoir mes droits à la retraite. Ma Georgette va m’occuper à plein temps et s’occuper de moi dignement.

Il va juste falloir qu’elle cesse de chanter si fort la nuit, que mes pauvres voisins ne s’imaginent pas que nous hébergeons des ours en rut, des hiboux en folie et toute une sauvage ménagerie.


Toi :
Eh bien, j’ai communiqué en haut lieu un solide dossier sur toi, en demandant qu’on examine favorablement mon souhait que tu me succèdes à la tête de la section mirobolandaise.
Je ne te promets rien, au cas où les grands pontes du SKUTE affecteraient à mon poste un Mirobolandais plutôt qu’un Français.
Tes états de service devraient primer ...


Take care,
Signé : Tonton Bizou 1er
(comme disaient Lolita et Laurie ; mais oui, je le savais, je n’étais pas le boss pour rien !).
***

 
De : Fred (décodé)
Envoyé : 06/10/09 07:35:29
A : Tonton Bizou 1er !

 

Merci, Chef !


Et cette pauvre “Gondoliza, etc” ? Je me demande si le Ranch Bouches la récupèrera,
car les expertises des documents d’achat se précisent et pas grand chose
n’avait été fait légalement.
Nous, nous savons qu’ils ont payé la rançon des truands pour la récupérer ...
Quel phénomène, ce Romain Baladeuse ! Tout fomenté de son île paradisiaque ...
Vu son âge avancé, tout ce qu’il risque, c’est de devoir rendre l’énorme somme d’argent viré sur son compte !
Allez, j’espère qu’on le laissera vivre ses vieux jours sur son île et prendre ses bains de minuit avec sa Dolores chérie !
‘Faudra garder un oeil sur cet as de l’informatique !


Alors, c’est pour cela que je n’ai pas encore reçu mon nouvel ordre de mission ?
Le grand conseil des chefs est en train de me disséquer ? !
Bon, je me tiens prêt. Et si ce n’est pas moi, au moins je pourrai
encore frétiller sur le terrain !
Ouais, si ma candidature est validée, ce sera un honneur de te succéder
mais, au début, à propos d’ours, c’est moi qui tournerai en rond,
comme un gros plantigrade en cage. Pas habitué à la sédentarité !
Mais ... j’ai ma Noëlle, qui saura me faire oublier.

I keep in touch !

Mes respects, Patron,
Fred Louarn
***

 

De : agence de presse mirobolandaise

Envoyé : 06/10/09 23:45

A : La Gazette, Le Merlan, L'Ornithorynque libre, Actualités, Scandales …

Objet : dernière minute


Luigi Paper, impresario et homme d'affaires bien connu à Miroboland, appréhendé discrètement lors d'une fête extraordinaire chez lui, dont bien des Santapatatais se souviennent encore, inculpé dans l'affaire du vol du tableau La Putana gondoliza qui pose nue en jouant du piano, a réussi à s'échapper !


Sa disparition a eu lieu hier soir à l'extérieur des locaux moldènes, siège du SKUTE, avant que M. Paper, sous bonne garde, ne gravisse les marches pour pénétrer dans la secrète maison (à laquelle aucun journaliste n'a encore eu accès).


Il faisait nuit, il était tard et les rares témoins ont donné une version extravagante de l'événement : t
ous les policiers présents ont été immobilisés sur place, figés dans leur position du moment, par l'action d'armes inconnues qu'ont braqué sur eux quatre individus cagoulés. Les quatre individus et Luigi Paper se sont engouffrés dans un véhicule non identifiable qui se serait ensuite envolé !


Il reste à démêler le vrai du faux dans ces témoignages, mais les témoins sont entre les mains du SKUTE et nous ignorons leurs identités. Notre source vient d'un SDF, que le SKUTE n'a pas remarqué, mais il était dans un tel état d'ébriété qu'il a été difficile déjà de recueillir ces premiers éléments.
***

Tag(s) : #Roman multiplume (Lgdm)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :