Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jeudi en poésie chez les Crôqueurs de mots, Martine Martin à la barre - Lenaïg

Chère Martine et chère amirale Dômi, pour être (enfin) là aussi, permettez-moi de ressortir de l'oubli des lettres d'amour d'une Martienne à un Vénusien, une suite épistolaire électronique à l'eau de rose interplanétaire dans le système solaire. Pas de femme ni d'homme ? Les Martiens n'existent pas, les Vénusiens non plus ? Reste l'amour, toujours l'amour 😁.
Lenaïg

Jeudi en poésie chez les Crôqueurs de mots, Martine Martin à la barre - Lenaïg

Ô toi, Vénusien, que j'admirais, pour ta force tranquille et ta grâce féline et virile ...
Je ne supporte plus toutes ces Vénusiennes qui te tournent autour,

ni ta façon de leur faire des clins d'oeil et de jouer de ton charme,
même en ma présence ...
Je ne te fais plus confiance ...
Je vais finir par maudire le jour où je t'ai rencontré ...

Tkvyaw,
Ta "fougueuse" Martienne, qui ne t'embrasse pas, cette fois,
et qui ne te promet pas d'être à notre prochain rendez-vous ...

Jeudi en poésie chez les Crôqueurs de mots, Martine Martin à la barre - Lenaïg

Mon grand Ilialiaou, Vénusien cher à mon coeur pour mon malheur !
Je ne suis pas allée à notre rendez-vous et tu n'as pas réagi !

En plus, j'enrage,  car je m'aperçois que, malgré tout,
tu me manques !
C'est moi que je maudis, d'être si faible et de revenir vers toi !
Mes pensées de toi se font obsédantes, j'ai du mal à les chasser
lorsque je pars en mission !
Et voici que je me surprends à verser des larmes
en écrivant ce message !

Bisous ?


Tkvyaw

Jeudi en poésie chez les Crôqueurs de mots, Martine Martin à la barre - Lenaïg

ILIALIAOU, est-ce la fin de tout ?
J'ai une permission pour la fête galactique,

j'ai pris mes dispositions,
j'ai loué notre nid douillet sur Pluton pour la durée des festivités ...
Morte d'inquiétude, rongée de questions,
toujours sans réponse de toi,
je vais tout briquer, tout préparer,
ce qui m'empêchera de gamberger
quand j'y serai et je t'attendrai ...

Si tu ne viens pas, je sortirai et je m'étourdirai
dans les bals masqués,

je boirai du vin de Neptune pour me rendre gaie,
je cèderai aux bras du premier Apollon qui passera à proximité
et j'espère t'oublier !
Mais ... je ne crois pas que j'y arriverai !

Entre nous, c'était un coup de foudre
et ensuite un si beau feu d'artifice que ...
oh, je vais encore pleurer !
A bientôt, peut-être ...

Bisous !

Tkvyaw

Jeudi en poésie chez les Crôqueurs de mots, Martine Martin à la barre - Lenaïg

Ilialiaou grand fou,
Tu étais bien là, mon amour, à nouveau ce fut l'explosion !

Mon coeur en cogne encore de joie !

Quand je suis arrivée dans notre nid douillet,
j'ai été surprise de trouver tout déjà prêt,

les fleurs de tricéfolia, mes préférées,
en grand bouquet d'arc-en-ciel discrètement parfumé
sur la table basse du salon,
auquel tenait compagnie une coupe de mangarios
et de pomalugas croquants et juteux à souhait !
Je me suis dit que les services hôteliers s'étaient bien améliorés,
ou alors qu'on me remerciait pour ma fidélité !

Hi hi, ma fidélité, oh oui elle t'est acquise !

Lorsque je me suis assise et que, soudain,
j'ai senti tes bras qui m'entouraient
et ta bouche sur ma nuque, miracle !
je t'ai reconnu tout de suite.
Heureusement,
sinon tu passais un mauvais quart d'heure !

Après nos retrouvailles aussi passionnées que muettes,
tu m'as tout expliqué,

ton humour calme était contagieux.
Bon sang ! Comment n'ai-je pas compris
que ma jalousie était infondée et
que toi même tu pouvais en éprouver !

Mais non, mon coéquipier CRXYAOK n'est rien
de plus pour moi qu'un solide camarade,

et il est trop amoureux
de sa grande Saturnienne !

Nous aurons sûrement encore des orages,
comme le dit une ancienne chanson terrienne,

qui s'appelle "Les vieux amants" je crois,
une de ces chansons mythiques
qui a traversé le temps et l'espace,
puis nous nous rabibocherons
et nous les imiterons !

Mais nous ne sommes pas encore vieux
et nous ferons entre temps
des petits Vénumartiens éprouvettes
qui éclaireront notre vie !

Tiens, mon ordi m'avertit que j'ai un message ...
de toi !
Je lis vite en diagonale, je rougis et je ris de ce que tu as mis
et je te poste le mien sans plus attendre
pour pouvoir goûter tes mots.

Prochain face à face vidéo
dans une douzaine d'heures seulement,
il me tarde d'y être déjà mais je prends modèle sur toi
et j'apprends la patience.
Heureusement car notre vraie rencontre,
par téléportation, n'a lieu que dans deux mois !

Prends garde à toi, Ilialiaouchinou,
le danger ça nous connaît
et je ne voudrais pas te perdre déjà.
Pourvu que notre demande
de missions communes
nous soit accordée !

Mille baisers,

 

Ta Tkvyaw apaisée et comblée. 

Jeudi en poésie chez les Crôqueurs de mots, Martine Martin à la barre - Lenaïg
Tag(s) : #Jeux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :