Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Défi n° 227 chez les Crôqueurs de mots : Et la poubelle lui parla - Lenaïg

 

Fiction fantastique aussi ébouriffée qu'ébouriffante ... Dans un univers parallèle au nôtre où les montagnes de déchets créés par les humains rampent, asphyxient, noient et envahissent tout sur leur passage, comme animés d'une vie propre, sale ! Pour ne pas changer, les riches et puissants de ce monde, réfugiés, barricadés sur les sommets, dans des îles ou dans d'immenses et très hauts gratte-ciels autosuffisants, végétation et faune soigneusement sélectionnées incluses, se fichent bien des guérillas et combats d'en-bas. La malheureuse héroïne fait partie de ce monde d'en-bas et, un jour, sur un conteneur à ordure, lui apparaît ce message : Merde au chagrin ! Et la voilà qui se répète tout haut et partout ce slogan comme un mantra jusqu'à ce que quelqu'un l'interpelle et lui demande de la suivre ... Elle rejoint la résistance et par quel miraculeuse faille spatio-temporelle va-t-elle passer pour aider à changer le monde ? Pas question d'en dévoiler plus, lisez !

Qui est Bernardine Dort ? C'est le mystère le plus complet, la romancière refuse de se faire connaître, ce sont les Éditions du Poine qui assurent la promotion de son roman en promettant qu'un jour la belle au bois qui dort sortira de son bois et viendra dîner en ville. La romancière apparaît très volontaire ! Elle a d'abord souhaité que son roman s'intitulât : Merde au chagrin ! comme l'inscription sur l'authentique photo illustrant la jaquette du livre mais c'est le nom d'un pittoresque groupe musical existant, donc ce lui fut refusé. Alors, elle a décidé : Et la poubelle lui parla ! Et Bernardine a tenu bon, malgré les avis négatifs déclarant que ce n'était pas vendeur.  Devant sa détermination, Le Poine a cédé et n'a point à le regretter : le roman s'arrache en librairie. Curieusement, pas de parution électronique programmée.

Ce qui n'a pas empêché la toile de s'enflammer ! Que de supputations sur les réseaux sociaux pour découvrir l'identité de celle qui porte un pseudonyme, aucune Bernardine Dort n'ayant été recensée à l'état-civil. Voici trois visages qui circulent en boucle, les journalistes et photographes y allant de leurs enquêtes ou leurs planques devant et dans le siège des Éditions du Poine, se passant le mot pour telle ou telle personne entrant ou sortant. Il s'agit ici respectivement d'une productrice de cinéma dont la stupéfaction d'être prise pour la romancière mystérieuse ne semble point feinte, d'une libraire à l'air tout aussi ébahi, enfin de Vicky Zunzuncita, déjà traduite et éditée par Le Poine pour ses ouvrages spécialisés sur les cigares cubains et les colibris d'Elena. Tout reste possible et son contraire. Pourquoi Bernardine Dort ne serait-elle pas une parfaite inconnue, voire un homme ?

Lenaïg

Défi n° 227 chez les Crôqueurs de mots : Et la poubelle lui parla - Lenaïg
Tag(s) : #Jeux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :