Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les miroirs, billet du dimanche et thème de haïkus pour vendredi 8 MARS - Lenaïg

 

Note du 4 mars : mais où avais-je donc la tête hier ? Vendredi nous serons bien le 8 du mois, mais pas de février comme je l'ai d'abord indiqué en titre, de mars ! Ce mois de 28 jours est passé si vite ! Alors, nous ne snoberons pas la journée internationale des droits des femmes, nous écrirons au moins un haîku sur le sujet !

***

Des objets extraordinaires quand nous y réfléchissons en nous y réfléchissant, de façon inversée qui plus est, non ? Les humains n'ont pas dû mettre longtemps à comprendre qu'ils se voyaient eux-mêmes, les chimpanzés, les perroquets non plus mais pour les chats et les chiens, les miroirs restent souvent un mystère, ils voient un autre dedans et cherchent à le toucher, à l'intimider, à contourner l'objet, pour finalement s'en désintéresser. Normal, cela ne sent rien, et l'odorat est le plus important pour une truffe de chien ou le nez d'un chat. Le miroir, capable de renvoyer la lumière, de faire éclairer par le soleil des zones plongées dans l'ombre ! Le miroir, auxquels les humains confèrent un pouvoir magique, Alice au pays des Merveilles le traverse, Narcisse tombe amoureux de son propre reflet dans l'onde au point qu'il se désintègre, la reine marâtre de Blanche Neige interroge le sien et celui-ci lui répond sans mentir ! Le miroir, témoin de la perte de Marguerite, dans le Faust de Gounod, interprétée sur papier par Bianca Castafiore et heureusement sur papier seulement sinon nous risquerions d'avoir les tympans percés ... Mais le rossignol milanais d'Hergé, très fier de sa puissante voix, ne tient son minuscule accessoire que pour la forme, elle ne se contemple pas dedans, elle se concentre sur son trésor à elle, voilà une femme qui ne passe pas du temps à se lamenter du reflet de la moindre ride, du moindre cheveu blanc ! Et n'omettons pas dans ce billet du dimanche les miroirs sans tain, hein ? Ceux-là sont vraiment traitres, permettant à ceux qui sont derrière de nous voir aussi ! Je ne vais pas chercher à jouer les Michel Chevalet, ce captivant journaliste émérite qui savait mettre à notre portée les mystères de bien des objets et qui aurait commencé par : un miroir, comment ça marche ? Les sites internet se chargeront de nous l'expliquer ! Et, bon, c'est vrai, un miroir, pour les puristes du langage, cela ne marche pas mais j'aime bien cette expression, qu'un créateur a pris au pied de la lettre, comme on le verra ci-dessous. Toutes les illustrations ont été cueillies sur le net. C'était ma fantaisie du dimanche pour annoncer notre nouveau thème de haïkus. L'a-t-on déjà directement traité ? Je ne crois pas et je nous souhaite un agréable dimanche, par temps gris et vent fort pour ma part.

Gros zibous les zamis !

Lenaïg

 

 

 

 

Tag(s) : #Articles, #Essais de poèmes japonais
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :