Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plein les yeux ! - Lenaïg, défi des Crôqueurs chez Jeanne Fadosi

Le défi de Jeanne pour ce lundi :
Voici comme promis à
dômi et aux CROQUEURS DE MOTS la feuille de route pour cette nouvelle quinzaine de croisière sur la mer des mots :

Un petit texte en prose incluant quelques expressions (3 ou 4) incluant* avec le mot œil ou le mot yeux, ça vous va ? C'est juste le défi que je vous propose pour lundi 8 octobre 
Pour les jeudis poésie des 4 et 11 octobre, laissez-moi réfléchir ? champ libre à celles et ceux qui n'aiment pas trop les contraintes et si vous souhaitez un ou des fils conducteurs, restons dans le domaine de la vision avec, la vue et la cécité, la lumière et l'obscurité.
 

Le blog de Jeanne : https://fadosicontinue.blogspot.com/2018/10/

 

Même si je n'ai pas des yeux de lynx, je dois ouvrir l'oeil ! Il est toujours beau, mon mari, moi aussi je suis restée jolie, il me l'a assez dit ... façon de parler, il ne me le dira jamais assez ! Je dois donc ouvrir l'oeil et garder à cet oeil la petite dinde aux yeux de biche qui, l'autre jour à un vernissage, les faisait doux à mon mari ; celui-ci, ébloui, lui rendait des yeux de merlans frits et moi j'avais bien du mal à ne pas lui faire les gros yeux. Mon époux pourrait-il succomber au démon de midi et moi ... ne suis-je pas en train de plonger dans une crise de jalousie ? C'est que je tiens à lui comme à la prunelle de mes yeux mais de là à ne pas fermer l'oeil de la nuit, pas encore, sauf quand il ronfle à mes côtés.

Avant que nous nous rendions à une nouvelle réception où risque de paraître à nouveau l'éphémère beauté au rire cristallin, le genre à avoir le compas dans l'oeil pour repérer les beaux partis à détourner de leur foyer, j'opère une mise au point et, sur le ton de la plaisanterie, je mets en garde mon mari contre la jeunesse qui lui jette de la poudre aux yeux. Oh, surprise ! Le voilà confus et furieux que je doute de lui et qui me dit : "Tu crois que je ne t'ai pas vue, toi, qui couvait des yeux le peintre exposant, cet hidalgo aux yeux de braise ? Ne fais pas ces yeux ronds innocents !" Mon innocence n'est que de la stupéfaction : "Ciel, mon mari ! Tu as raison, j'étais sous le charme de ses beaux yeux !"

Balayé le temps possible où il ne me resterait plus que mes yeux pour pleurer ! Je l'espère pour longtemps et même pour toujours, Nous avons ri l'un de l'autre et l'un avec l'autre et nous sommes sortis soudés, les yeux dans les yeux.

Lenaïg

Tag(s) : #Jeux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :