Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1er jeudi en poésie des Crôqueurs chez Jeanne Fadosi : la vue et la cécité - Lenaïg
1er jeudi en poésie des Crôqueurs chez Jeanne Fadosi : la vue et la cécité - Lenaïg

En mode dicton

Celui qui ne sait pas voir

Gaspille son don de vue

Regrettera-t-il au soir

Si sa vue il a perdue ?

***

1er jeudi en poésie des Crôqueurs chez Jeanne Fadosi : la vue et la cécité - Lenaïg

En termes latins

Talpida qui ne voit rien

Ou que son nez pas plus loin

L'aquila qui voit très bien

En détail et de très loin !

***

Ma fable de l'aigle et la taupe

Une taupe bien imprudente

Resta traîner à découvert,

Sa vie à la chance pendante

Et pour l'aigle un présent offert !

Elle ne vit pas, l'inconsciente,

L'aigle de qui l'oeil rien ne perd,

Sûr de sa frappe fulgurante ...

C'était là compter sans un tiers,

Moi, qui écris, compatissante,

Et tourne la fable à l'envers :

La taupe juste à temps rentra

Et l'aigle ne l'attrapa pas !

***

Lenaïg

qui rend ainsi l'aigle penaud et qui se réjouit d'avoir sauvé une vie. Moi qui ai des yeux de taupe et qui envie la vision extraordinaire de l'aigle, me suis-je identifiée à l'imprudente taupe qui ne risquait pas de voir venir ? C'était aussi juste une fantaisie et je n'ignore pas que dans la vie, cela se passe rarement ainsi.

Tag(s) : #Poèmes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :