Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La canicule, les haïkus de Lenaïg

Coupé tranche à tranche,

l'air épais tel du manioc*,

par le ventilo !

* En pensant à la chanson de Bernard Lavilliers : Sertao

***

Ciel bleu approuvé.

Seule grosse ombre au tableau :

cette canicule

***

L'air caniculaire,

c'est quand le corps croit qu'il est

entré dans un four

***

Lenaïg

 

Tag(s) : #Les haïkus de Lenaïg, #Essais de poèmes japonais
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :