Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE DIEU ENDORMI - 2/10 - RAHAR

Finalement, le Maître-Compteur avait proposé un bunker souterrain mentionné dans des rapports de l’ancienne Armée sous la désignation « Zone Escatre ». Le site était très en-dehors des routes des caravanes, et n’était pas très loin de la Cité des dieux, ce qui expliquait que très peu de gens osaient s’y aventurer. Comme les gens de l’époque répugnaient à vivre sous terre (les nains de la cité de Porteuc étaient une exception) il était presque certain que le bunker avait été préservé du pillage et du vandalisme ; en tant qu’ancien site militaire, il devait être doté de cuves de régénération. Néanmoins, sa localisation exigeait la compétence d’un bon compteur.

 

Le Conseil constitua alors les membres de l’expédition. Comme Nicole Kloranfé avait largement potassé le sujet, elle fut évidemment choisie ; le Maître-Bricoleur proposa le jeune mais perspicace dessi-maître Ram Sèce ; le Maître-Compteur, conscient de la nécessité d’une bonne entente et d’une bonne synergie dans l’équipe, avança le nom de la rha-compteuse Nèfe Hertary, laquelle avait maintes fois fait équipe avec Ram.

 

Nicole était un peu surprise, pourquoi le Conseil avait-il choisi deux ados ? L’entreprise était tout de même sérieuse. À sa décharge, la jeune femme était trop absorbée par sa tâche, au point qu’elle négligeait quelque peu les évènements politiques de la cité. Elle avait bien sûr entendu parler de Ram et de Nèfe, mais ne s’était pas attendue à voir deux… ados. Mais elle se reprit, d’abord, le Conseil était tout de même composé de gens sages et sensés, ensuite, qui était-elle pour juger de l’âge de la compétence d’une personne ?

 

Les trois élus arrivèrent tout de même à s’entendre. Nicole finit par se douter qu’il y avait quelque chose entre les deux ados. Un bref instant, elle éprouva un sentiment qu’elle pensait avoir oublié depuis longtemps : l’envie. Elle enviait ces ados de ressentir ce sentiment tendre qu’elle avait négligé pendant toutes ces années tant d’études que de soins consacrés à ses chers patients. Mais elle s’ébroua et chassa de son esprit ce moment passager de faiblesse.

 

Le petit chariot était solide et bénéficiait des fameux roulements à cylindre réinventés par les nains portecois. L’autruche mutante géante répondait à la moindre sollicitation de Nèfe qui avait exigé la conduite du véhicule. Ram était plongé dans les ouvrages techniques de la cuve de régénération, quoiqu’en fait c’étaient de simples livres de vulgarisation, ne renfermant aucun détail sur le mécanisme ou la technologie de l’appareil ; enfin, il y avait quand même des directives de diagnostic suffisantes, pour en vérifier le bon fonctionnement. Quant à Nicole, elle profitait du paysage, elle en avait été privée depuis son entrée à l’institut de médecine, elle abreuvait ses yeux, ses oreilles, son nez, de sensations oubliées, voire ignorées. Son esprit rationnel lui soufflait de s’en remettre à la rha-compteuse pour les mener à bon port, et au dessi-maître pour trouver une cuve fonctionnelle. Toutefois, elle s’efforçait d’ignorer le comportement ambigu des amoureux, mêlant une tendresse évidente à une exaspération bourrue de vieux couple.

A suivre

 

RAHAЯ

Illustration : photo et vidéo concernant la Zone S4, ici Zone Escatre, chère aux ufologues et amateurs de science-fiction.

Tag(s) : #Les nouvelles de Rahar
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :