Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Irma, José, Ouragans - Chaton
IRMA EST PASSEE SUR CUBA, COMME SUR LA FLORIDE ET SUR LES ANTILLES

IRMA EST PASSEE SUR CUBA, COMME SUR LA FLORIDE ET SUR LES ANTILLES

Qui a pris cette décision,
Sans aucune passion,
De donner aux ouragans,
Au lieu d’un simple slogan,
Un prénom humain,
Qui au départ était féminin.
La parité oblige,
Rejetant tout litige,
Messieurs, vous avez les vôtres,
Qui serait contre.

Après les drames rapportés
Qui serait assez effronté
Pour donner à son enfant
Le nom d’ouragans donné chaque an !
Ils sont déjà retenus jusque deux mille vingt trois.
Dans le dos, ça nous fait froid.
Face à ces monstres, je ne sais que dire
Aucun mot ne m’inspire.
Pensons à ceux qui ont tout perdu,
Et qui sont hypertendus.

Irma,
Comme ta sœur Katia,
Ou ta cousine Katarina,
Derrière-toi tu ne laisse qu’amas,
Hommes, femmes et enfants
Sur les routes effarant.
Ile de désolation
Autrefois une passion,
Pour de nombreux touristes
Qui n’étaient pas des affairistes.

Tu voulais jouer au grand, José,
En imitant Irma ou Mathew,
Et en rasant tout comme Harvey.
Tu as changé d’allées.
Pour accroître les drame après ton passage,
Pour les habitants, quelque soit leur âge.
Ils ont tout perdu,
Tu n’étais pas attendu.
Tu as pu éviter ces îles,
De magnifiques asiles.


Tragique catastrophe,
Même pour des philosophes.
Champ de ruines,
Tout est rasé, comme des fouines,
Des êtres en profitent,
Un genre d’activistes,
Pour piller les magasins,
De vrais sarrasins.
Le drame de certains attire sans détour
Des rapaces comme des vautours.

Chaton

11 septembre 2017

Tag(s) : #Etonnants ronrons

Partager cet article

Repost 0