Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les clochers, les haïkus et tercets de Lenaïg
Les clochers, les haïkus et tercets de Lenaïg

Le clocher s'invite
dans la maison juste en face
par chaque fenêtre !
***

Clocher toujours là
coucou à travers les arbres
du chemin du bois !
***

Clocher familier
joli son du temps qui passe
dans mon lit la nuit
***

Un clocher sans coq
qui s'oriente au gré des vents :
élément manquant !
***

A l'heure du net
le clocher a-t-il encore
tout son poids d'antan ?
***

Les clochers, les haïkus et tercets de Lenaïg

Malheureux curé
dans une chanson coquine*
mais un beau clocher !
***

C'est ce clocher-là
qui sonna à toute volée
- mes parents mariés !
***

Maman me l'a dit :
ton père avait demandé
le grand jeu de cloches !
***

Plus d'échafaudage
ni de bâches qui le cachent
un clocher tout neuf !
***

Sa flèche en dentelle
fixe dans le ciel changeant
rassurant repère
***

* Le curé de St Martin,
qui sait tout et qui sait rien,
a coupé la queue d'son âne
pour la mettre à son p'tit chien

(extrait gentillet de la célèbre chanson :
Ils ont des chapeaux ronds)

 

Lenaïg

Tag(s) : #Les haïkus de Lenaïg, #Essais de poèmes japonais

Partager cet article

Repost 0