Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeudi en poésie : un tour en barque, thème d'Annick ABC

Un été à Londres,
un tour sur la Serpentine*
avec ma copine

En plein soleil d'août,
ni naufrage ni tempête,
un peu d'huile de coude !

Cette barque nous donnait,
sans bruit et au fil de l'eau,
un frais goût de liberté

Lenaïg
* La Serpentine est un lac artificiel de 11 hectares situé dans Hyde Park
***

Jeudi en poésie : un tour en barque, thème d'Annick ABC

Nous étions sans le savoir des nautonnières (ou nautonières) en ce premier été des années 70 ! Et notre barque louée n'avait rien à voir avec le Nautilus du capitaine Nemo. Mais rappelons-nous que Jules Verne était aussi poète. Offrons-nous quelques frissons dans l'atmosphère inquiétante de son sonnet : que fuyons-nous dans la barque de son nautonnier ? Mystère mais faisons confiance au pieux rameur.

La cloche du soir

Sonnet

La barque s'enfuyait sur l'onde fugitive ;
La nuit se prolongeant comme un paisible soir
A la lune du ciel pâle, méditative,
Prêtait un doux abri dans son vêtement noir ;

Dans le lointain brumeux une cloche plaintive
Soupire un son pieux au clocher du manoir ;
Le saint bruit vient passer à l'oreille attentive,
Comme une ombre que l'oeil croit parfois entrevoir ;

A la pieuse voix la nacelle docile
Sur l'onde qui frémit s'arrête, puis vacille,
Et sur le flot dormant, sans l'éveiller, s'endort ;

Le nautonnier ému d'une main rude et digne
Courbe son front ridé, dévotement se signe...
Et la barque reprend sa marche vers le port.

Jules Verne
http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/jules_verne/la_cloche_du_soir.html

Tag(s) : #Poèmes

Partager cet article

Repost 0