Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les deux tableaux - Chaton
Les deux tableaux - Chaton

Sur un grand mur du château
Trônaient deux grands tableaux,
Séparés par belle glace,
Pouvant ainsi se voir de face.
Qui les avait peints,
A deux ou quatre mains,
Jean Monnet
Ou Albert André ?
La signature était illisible
Et difficilement accessible.
Sur chaque tableau,
Fixé au mur du château,
Etait peint personnage,
Dont on ne donne pas d’âge,
Debout dans un jardin fleuri,
Par des ombres, assombri.
L’artiste n’avait pu les prendre en photo,
Assis, côte à côte au bord de l’eau.

Celui de droite prit la parole,
Bien fier de son auréole.
Je suis le prince de ce domaine
Et même ancien capitaine.
J’ai dirigé mon bateau,
Comme ce château,
D’une main de fer,
Pour tous, un véritable enfer.
Je suis fier du résultat,
Quel beau constat !

Celle de gauche qui fut son épouse,
Mais jamais jalouse,
Ne pouvait accepter ces dires,
Sans pour autant médire,
Répliqua sans lever le ton,
Craignant sans doute quelques coups de bâton :
Ce château, l’as-tu hérité
D’une famille accréditée,
Toi qui n’étais qu’un gentilhomme,
Œuvrant sur l’hippodrome ?
Il était dans ma dote,
Pour l’anecdote.


Morale de ce récit
Qui aurait pu être noirci :
Ne fixait jamais face à face,
Deux tableaux avec ou sans grimaces,
Pouvant se voir dans une glace,
Séparés de peu d’espace.
Vous risquez les scènes de ménage,
Et de nombreux accrochages,
Qui traversent les âges,
Sans aucun arbitrage.

 

Chaton

Note de Lenaïg :
Ne saisissant pas bien comment les deux époux peuvent se voir dans le miroir, j'en tire la conclusion que c'est un miroir magique, alors, je suis allée "faucher" celui de Harry Potter et pour les deux portraits, la dame est de Susan Herbert, le "capitaine" je n'en suis plus sûre, la faute à l'imprécision des légendes souvent sur Pinterest (seule ombre au tableau sur ce site).

Tag(s) : #Etonnants ronrons

Partager cet article

Repost 0