Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES GARDIENS DU SAVOIR - 3/7 - RAHAR

Ils entrèrent dans une sorte de grand hall avec ses piliers ternis et érodés. Ils virent des cages d’ascenseur béantes, montrant des carcasses rouillées qu’un bon courant d’air pourrait bien faire s’effondrer d’un coup. En s’en approchant, ils virent qu’aucune ne servait à descendre. Le bâtiment avait dû avoir plusieurs étages, lesquels s’étaient finalement effondrés, au cours du temps. Aken pensa alors que l’accès aux souterrains devait être plus discret, conformément à la mentalité présumée des militaires. Mais ils eurent beau explorer tout le rez-de-chaussée, ils ne trouvèrent rien.

« Je commence à penser que ton John Doe est un fumiste, Ram, ronchonna Aken.

— Ah, tu te décourages bien vite, petit Aken, ironisa Nèfe.

— Les militaires d’antan étaient particulièrement paranos, pontifia Ram. Ils doivent bien dissimuler l’accès au souterrain. On doit faire montre de perspicacité.

— Très bien, concéda Aken, l’accès doit être très bien caché, mais on doit pouvoir aussi y accéder rapidement, par exemple en cas d’urgence.

— Alors, d’après ces critères, on n’a pas besoin de manipuler quelque mécanisme, intervint Nèfe. Les militaires ne doivent pas avoir à laisser leur arme, même une seconde. »

L’accès ne devait pas être indiqué par quelque inscription plus ou moins sibylline comme dans le fort du bout du monde. Il devait être tellement évident que l’on ne se douterait pas de sa nature. Ram passa en revue les encoignures, les renfoncements loin de l’entrée, il examina même un espace bizarrement délimité par une sorte de comptoir. Dépités, les trois Friyens se regroupèrent au milieu du hall, quand Nèfe remarqua une anomalie, du coin de l’œil. En inclinant légèrement la tête, elle remarqua une légère différence de couleur dans la fresque défraîchie du fond, à droite.

« Eh les bricolos, venez donc par ici, s’exclama Nèfe, expliquez-moi donc ce que c’est que ça !

— Oh ça alors ! s’enthousiasma Aken, de près, on voit bien la différence.

— Quelqu’un peut m’expliquer ? demanda la rha-compteuse.

— Je crois que c’est ce que les anciens appellent un hologramme, avança Ram.

— Oui, c’est une magie des dieux, renchérit Aken. On croit qu’il y a quelque chose, mais ce n’est qu’une illusion, un mirage. Il faut effectuer le rite des trois génuflexions, avant de traverser cette image, sinon on peut mourir foudroyé. »

Ram soupira intérieurement : Aken croyait encore que les Cousins étaient des dieux1. Mais le moment n’était pas opportun pour le dessiller. L’hologramme avait dû être programmé pour se modifier conformément à l’usure de la fresque, mais le programme n’était pas parfait, ce qui avait permis à Nèfe de remarquer le raccord. Ce qu’impliquait la présence de l’hologramme fit froid dans le dos de Ram : il devait y avoir une source d’énergie qui l’alimentait, et quelqu’un devait l’entretenir. D’autre part, le dessi-maître accepterait-il de se soumettre au rite préconisé par Aken ? S’il refusait et que plus tard quelque chose clochait, Aken ne manquerait pas de radoter jusqu’à la saint Glinglin. La rha-compteuse, qui affirmait ne pas croire, mais était tout de même superstitieuse, n’avait aucun problème à effectuer le rite avec Aken.

Les trois Friyens s’agenouillèrent et se prosternèrent trois fois, avant de s’avancer en rampant. Aken tendit une main tremblante vers la partie supposée de l’hologramme. Le bricoleur ne sentit rien, à son grand soulagement. Ram se releva en soupirant, sous le regard offusqué de Nèfe. Ils traversèrent au jugé l’hologramme et accédèrent à un escalier qui les menèrent jusqu’à une sorte de cave avec trois cages d’ascenseur.

*

Les intrus ont trouvé l’accès. Ils le méritent peut-être après tout. Mais leur simagrée m’intrigue, c’est probablement un rituel de remerciement au Destin, une marque de la superstition propre aux humains. Enfin, c’est le résultat qui compte. Très bien, ils ont réussi le premier test.

*

1 Voir La cité des dieux

 

A suivre

 

RAHAЯ

LES GARDIENS DU SAVOIR - 3/7 - RAHAR

Photos du net, toujours de la zone 51. Oups, j'ai épuisé mon petit stock d'images collectées, je vais devoir en chercher d'autres pour la suite ...
Note de l'illustratrice du blog !

 

Tag(s) : #Les nouvelles de Rahar

Partager cet article

Repost 0