Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les fiancés de Renoir et de Susan Herbert - Lenaïg, le tableau du samedi chez Lady

Commençons par la toile de Renoir, intitulée Les fiancés, cette fois, pour cette participation au Tableau du samedi chez Lady Marianne, ensuite nous contemplerons la version féline de Susan Herbert. Je suis ton conseil, Lilou Soleil, j'ai déjà évoqué ce couple dans le dernier jeu du prénom de la saison chez Jill mais cela vaut le coup de le faire réapparaître aujourd'hui, oui.

On a reproché à Renoir ses carences dans sa peinture de la nature, certains Américains dernièrement lui ont même reproché de ne pas savoir peindre tout court, voulant bannir ses toiles de tous les musées (affaire que j'ai évoquée dans un autre billet). Comme l'indique Lady, les pages du samedi n'ont pas pour but de donner dans la critique d'art mais de découvrir des toiles et passer un agréable, ou intéressant (ou les deux) devant ! Ici, la nature est en arrière-plan, nous serions bien en peine de reconnaître le buisson ou les troncs d'arbre, quelle importance que nous ne puissions pas les nommer ? La nature donne quand même le ton, nous sommes en extérieur, deux visages se tendent l'un vers l'autre, une multitude de sens cachés, de sentiments s'expriment et s'échangent, une multitude d'interprétations est possible, le tout donnant sa puissance au tableau.

Ce ne sont pas à proprement parler monsieur et madame Sisley que nous contemplons ainsi que je l'ai suggéré dans mon Pantaléon chez Jill, ici je me dois d'être plus précise. Il s'agit bien d'Alfred Sisley, ami de Renoir, qui lui - à préciser au passage- est considéré comme un "maître du paysage" mais la femme qui apparaît, en connivence avec lui, est en fait la compagne de l'époque et modèle préféré d'Auguste Renoir, Lise Tréhot. Il a été reproché à Renoir aussi le côté artificiel de sa composition, peut-être du fait que l'artiste a finalisé sa toile dans son atelier, donc à l'intérieur. Mais je comprends, moi, que Renoir, après son étude fouillée des visages, se soit absorbé dans le rendu des tenues vestimentaires : autant l'habit de l'homme frappe par sa netteté, sa sobriété en noir, blanc et gris, sa discrète richesse affichée jusque dans les moindres détails, du noeud papillon aux chaussures bien cirées, autant la robe de la femme flamboie, festonne et froufroute dans sa soie et ses dentelles.

Et ce beau contraste vestimentaire, nous le retrouvons, délicieusement transposé, chez dame Susan Herbert qui nous entraîne dans une autre dimension, celle des amoureux des chats et celle des grands enfants. Sans Renoir, nous n'aurions pas eu la chance de découvrir cet autre couple de fiancés ! Ce qui est propre à madame Herbert, ce sont les regards intenses de ces deux chats, si "réels" : le fiancé n'a plus les yeux baissés ici, à remarquer. Détails amusants : les queues, qui ne sont pas occultées ! Comment la queue de mademoiselle sort-elle des plis de la robe ? Ah ha, n'oublions que nous sommes dans un autre monde, que ces chats-là ont leurs secrets !

Un détail m'intrigue : la "main" gauche du chat ! La voici beige comme le "teint" de sa promise qui, elle, montre "mains" étrangement blanches ... J'aurais fait le contraire ! Mais je ne suis pas artiste, l'équilibre du tableau s'en porte sans doute mieux ainsi. -Oh, oups ! Rectification de dernière minute là-dessus et j'avais tort d'être gênée : mea culpa, je n'ai pas su "voir", d'où l'utilité d'être plusieurs à contempler le tableau : Séverine, en commentaire, me met le nez sur ce que je n'avais pas compris : le fiancé porte des gants, de beurre frais, en effet ! Il a gardé celui de la main gauche et ôté celui de la main droite, chez Renoir comme chez Susan Herbert. Merci beaucoup, Séverine.

Et que c'est tendre et émouvant, ces moustaches qui communiquent, croisées, les vibrisses dans l'oreille droite du chat, aux aguets et le petit galurin plat perché sur la tête de sa fiancée, que Renoir marque à peine, mais qui, ici, apporte un éclairage supplémentaire au visage et rehausse la tenue !

Lenaïg

Source des photos :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Fianc%C3%A9s_-_Le_M%C3%A9nage_Sisley
https://fr.pinterest.com/ampepin/the-cats-gallery-of-art-by-susan-herbert/

Les fiancés de Renoir et de Susan Herbert - Lenaïg, le tableau du samedi chez Lady
Tag(s) : #Articles, #Petits bonheurs

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :