Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La tragédie de l'incendie, les haïkus de Lenaïg

L'Eldorado brûle
le rêve part en fumée
ruée inversée
***

Mes frayeurs d'enfant :
Sylvain et Sylvette, Bambi,

la forêt en feu

***

Les soldats du feu,
au péril de la leur, sauvent
avant tout la vie
***

Lenaïg

Note : on pourra trouver saugrenu mon évocation de scènes frappantes d'une bande dessinée, Sylvain et Sylvette, vivant à l'orée d'une forêt qui prend feu un jour et tous les animaux se lancent dans une course éperdue (y compris l'ours, le renard et le sanglier, personnages parlants), ainsi que le feu du magnifique film Bambi des studios Disney (je cite Wikipédia : qualité graphique incontestable, présentant des décors et des personnages très réalistes) superposée à la tragédie de l'incendie de la ville dortoir Fort Mac Murray. Tant pis, en moi toutes les images et les scènes se sont avec force superposées. J'ai choisi ce thème, dans l'émotion de l'instant, je reconnais qu'il est difficile.
La photo du pompier sauvant un faon concerne un incendie récent dans l'Yonne et malheureusement, le petit, très intoxiqué, a succombé au bout de quatre jours.

 

Tag(s) : #Les haïkus de Lenaïg, #Essais de poèmes japonais

Partager cet article

Repost 0