Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour la Cour de récré chez Jill, Marie Louve présente :

Wandrille et le Moyen Âge

Illustration :
cueillie dans la série Black Cat des Albums de Céline E. sur facebook,
Derbyblue :
clic !

Participation de Lenaïg sur Eklablog : clic !

Prénom : Wandrille - Marie Louve, Cour de récré chez Jill

Ce mercredi-là, Monsieur Lagarde distribua à ses étudiants, les copies de la leçon du jour.

 

Cours de littérature 101

 

De l’Histoire à la Légende 

 

LA CHANSON DE ROLAND

 

Avant ce sacré Charlemagne, Wandrille, un valeureux chevalier animé par une foi inébranlable, revenait de guerre contre les méchants païens des pays lointains. Il chantait à tue-tête ce que son grand maître lui avait appris au cours de ce voyage ravageur.

 

<  E ! France duce, cun hoi remendras guaste

    De bons vassals, cunfundue e desfaite !

    Li emperere en avrat grant damage.  .>

    A icest mot sur sun cheval se pasmet.

 

 

  As vus Rollant sur sun cheval pasmet

  E Olivier ki est a mort naffret.

  Tant ad seinet li oil li sunt trublet.

  Ne loiz ne près ne poet vedeir si cler 

  Que reconoistre poisset nuls hom mortel.

  Sun cummpaignum, cum il l’at encuntret,

  Sil fiert amunt sr l’elme a or gemet,

  Tut li deltrenchet d’ici que al naseel ;

  Mais en la teste ne l’ad mie adeset .

  A icel colp l’ad Rollant reguardet,

  Si li demandet dulcement e suef :

  <  Sire cumpain, faites le vos de gred ?

  Ja est ço Rollant, ki tant vos soelt amer !

  Par nule guise ne m’aviez desfiet !

  Dist Olivier : < Or vos oi jo parler.

  Jo ne vos vei, veied vus  Damnedeu !

  Ferut vos ai, car le me pardunez ! >

  Rolant respunt : < Jo n’ai nient de mel.

  Jol vos parduins ici e devant Deu .

  A icel mot l’un a l’altre ad clinet.

  Par tel amur as les vus desvred.

 

Un autre Wandrille, jeune apathique, baillait aux corneilles au fond de la classe. Pour se distraire, il ruminait un gros chewing gum à la fraise. Maître Lagarde, vieux professeur poussiéreux de littérature, lui lança le bonnet d’âne en lui ordonnant de lire et de traduire haut et fort ce texte de français intemporel pour les férus de la langue française. Advenant une lecture et traduction réussies, son succès redorerait son blason et lui vaudrait cinquante pour cent de sa note finale. Un cinquante vaut mieux que deux zéros.

 

  • Soyez le héraut du jour en effaçant vos zéros.

 

Wandrille prit son crayon à l’encre rouge et griffonna sa réponse sur une page blanche. Puis, il tendit sa feuille à son ennuyeux professeur.

 

<  Meçieu, chut’un chant pion des fôtes dent lé dicté, mé chu pas kapabe de lir dé chançon avek dé fôtes dedent .  je con pren rillen a cé chinoizeri. G rillen en tendu. Geu donn ma langu’ ô cha.  >

 

 

Marie Louve

Tag(s) : #Fantaisie et sérieux chez Marie-Louve, #Jeux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :