Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour la Cour de récré chez Jill, Marie Louve présente :

Beuve Leboeuf -Dubuffet

Illustration :
cueillie dans Les Albums de Céline E. sur facebook :
clic !

et pour prendre connaissance de la saisissante oeuvre de Matthew Grabelsky, c'est ici : http://artfucksme.com/matthew-grabelsky/

Prénom : Beuve - Marie Louve, Cour de récré chez Jill

Dame veuve Beuve Leboeuf-Dubuffet, jurez-vous de dire toute la vérité et seulement la vérité ?

 

  • Je le jure votre honneur !

 

Le  bruit assourdissant du maillet qui frappe le bureau du juge retentit dans la salle d’audience bondée  à craquer.  La foule de badauds chahutait à qui mieux-mieux. Rouge cramoisi, l’honorable juge Dupont D’Avignon brandit son maillet devant l’assistance et d’un ton sans appel, lança,

 

  • Silence dans la salle ! Ce palais de justice n’est pas un cirque. J’exige un silence de mort sinon tout âme qui vive bruyamment sera expulsée sur le champ ! Maître Lescarmouche, vous pouvez procéder à l’interrogatoire de l’accusée ici présente.

 

  • Dame veuve Beuve Leboeuf-Dubuffet, où étiez-vous le  matin du décès de votre époux, Charlemagne Dubuffet ? 

 

  • Ce matin-là, j’ai tiré les vaches comme d’habitude et j’ai nettoyé le poulailler en ramassant les œufs du jour. Les cochons traînaient sur le perron, je les ai chassés au plus vite parce que mon Charlemagne n’était pas encore dans son assiette ce matin-là. Vous savez Charlemagne ne veut pas de cochons sur son perron.  

 

  • Qu’entendez-vous par  < Charlemagne n’était pas encore dans son assiette ? >

 

  • La veille, comme d’habitude,  sa mère et lui avaient bu de la baboche toute la nuit en se chamaillant pas mal fort dans leur beuverie. Ma belle-mère l’a battu à coup de rouleau à pâte. Mon Charlemagne saignait comme un boudin avant de le mettre dans une des tripes de cochon. J’ai mis mon Charlemagne sur la glace et pendant ce temps, madame Dubuffet mère a roulé sous la table. Je n’y ai pas fait attention. À l’aube, j’ai fait le train comme toujours. Quand je suis revenue dans la cuisine, il n’avait pas touché à son assiette restée froide sur la table. Ma belle-mère ronflait comme une locomotive que j’ai laissée sous la table. 

 

  • Madame veuve Beuve Leboeuf,  vous ne répondez pas à ma question !

 

  • Mais si ! Je vous ai dit qu’il était sur la glace et moi dans l’étable,  dans le poulailler et sur le perron.

 

  • Quand vous êtes revenue dans la cuisine, votre époux était’il encore sur la glace à la même place ?

 

  • Non ! La glace avait fondue. Quelle question ?

 

  • Donc, vous admettez ne pas avoir porté secours à votre époux en le laissant mourir de froid ! Vous avez assassiné froidement votre mari pour tirer profit de l’héritage de sa prime d’assurance vie.  Voilà votre honneur, vous avez devant vous une dangereuse criminelle qu’il vous faut punir sévèrement pour protéger les pauvres maris victimes de l’avidité de leur épouse.

   

C’est à cet instant précis, que sortie de sa banquette d’auditrice,  madame Dubuffet mère, joua de son rouleau à pâte sur la tête de maître Lescarmouche en l’envoyant tout droit au paradis.

       

Marie Louve             

Tag(s) : #Fantaisie et sérieux chez Marie-Louve, #Jeux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :