Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La fortune des Decaphé avait fondu, mais était encore appréciable, et les enfants de Justin et de Maria avaient été bien préparés pour la vie ; les petits-enfants faisaient tous partie de la classe moyenne supérieure, et les arrière-petits-enfants semblaient être sur la voie de la réussite.

 

Marc réfléchit. Valait-il la peine de réhabiliter la mémoire de la grammie ? Ce serait peut-être combattre des moulins à vent, et il n’en vit pas l’intérêt. Il lui suffisait de garder en lui le souvenir d’une respectable dame qui avait peut-être péché d’avoir trop aimé, d’avoir été aveuglée par l’amour. Elle avait peut-être utilisé ses sorts en toute bonne foi, mais le karma ne s’en souciait pas, des gens avaient été lésés.

 

Le petit garçon ferma le journal et prit l’épais cahier. Celui-ci contenait des instructions, des formules et des recettes, et était illustré de dessins zoologiques et botaniques, prévenant toute confusion. Marc ne comprit pas tout, mais il se dit que quand il serait plus instruit, il n’aurait plus de difficulté à déchiffrer tout ça.

OPPROBRE - 5/5 - RAHAR

http://nibiru-investigations.clicforum.fr/t7170-Tableau-Recapitulatif-du-livre-VOYNICH.htm?start=20
Une des pages du célèbre et mystérieux manuscrit de Voynich. Les pages du cahier de la grammie du jeune Marc ressemblaient peut-être à celle-ci ...
Note de Lenaïg
***

 

Il prit le disque dans sa main. Il ressentit alors une chaleur insolite irradier de l’objet. Sa main semblait engourdi et une sorte de décharge électrique passa de son bras jusqu’au sommet de son crâne. Il lâcha précipitamment le disque et secoua sa main. L’objet était-il trop puissant, ou bien c’était lui qui était encore trop jeune pour le disque ? Dans le doute, il jugea sage de ne recommencer l’expérience que plus tard, après quelques années.

 

Qu’allait-il donc faire maintenant ? D’après la grammie, il était un sorcier, et le fait qu’il avait pu ouvrir le coffret tendait à le confirmer. Pouvait-il exécuter un sort ? Peut-être. Mais le fait qu’il ne pouvait pas encore supporter la puissance du talisman lui recommanda la prudence. Et puis, tant qu’il étudiait encore, qu’avait-il besoin de sorcellerie ? Les études ne lui posaient aucun problème, et bien qu’étant physiquement moyen, il n’était la tête de Turc de personne. Ce ne serait que plus tard, quand il chercherait du travail, qu’il pourrait avoir besoin de quelque aide ; il avait entendu parler les grands du marché du travail qui était devenu une foire d’empoigne, et le népotisme, la corruption et les relations avaient de moins en moins d’efficacité. Il se rappela la recommandation de la grammie, il devait donc user de sorcellerie avec beaucoup de discernement, et faire grande attention à ne léser personne, il ne voulait pas subir quelque mauvais karma (quoique cette notion lui fût encore imprécise).

 

Marc rangea tous les objets dans le coffret qu’il ferma. Il récita de nouveau l’inscription pour sceller la boîte, mais cela ne fonctionna pas, le coffret pouvait encore s’ouvrir. Il la récita à l’envers… sans plus de succès. Il se gratta la tête. Il n’allait tout de même pas le maintenir fermé avec de la ficelle ou du scotch ; ses frères et sœurs auraient beau jeu de farfouiller dans son coffret et pourraient provoquer des catastrophes. Il devait aussi garder le secret, ce n’était pas pour rien que la grammie avait scellé magiquement le coffret, ce qu’il contenait ne devait pas être divulgué.

 

Énervé, le garçon sentit une vague de colère monter en lui et ordonna à la boîte de fermer. À sa surprise, n’en croyant pas ses yeux, il revit la ligne scintillante courir de nouveau sur le pourtour du coffret ; l’objet était maintenant scellé. Après le moment de stupeur, le gamin se dit que le phénomène confirmait qu’il était un vrai sorcier, sa commande mentale avait été efficace, même s’il ne s’y était pas attendu. Il devait donc cacher la boîte, et ne la sortir que quand il se sentirait prêt à l’utiliser. Il alla chez lui, profitant que la maison était vide, et dissimula le coffret derrière la grille d’aération, là où personne n’aurait l’idée de regarder.

 

Marc était certainement le seul à porter des fleurs sur la tombe de la grammie, chaque année.

 

Fin

 

RAHAЯ

OPPROBRE - 5/5 - RAHAR

Extrait de photo de Banque d'images, Garçon avec un bouquet de fleurs :
http://fr.123rf.com/photo_9072444_boy-with-a-bouquet-of-flowers-isolated-on-white-background.html
***

Tag(s) : #Les nouvelles de Rahar

Partager cet article

Repost 0