Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Captain Enriqueta reste à la barre des Croqueurs de mots de Dômi tout l'été ! Pour son premier jeudi en poésie, elle propose : Les marins ou les ports.

Premier jeudi en poésie de l'été, captain Enriqueta à la barre des Croqueurs - Lenaïg

Je suis un marin d'eau douce
Des tempêtes j'ai la frousse !
Je ne sais pas naviguer,
Me laissant juste porter ...
Si je barrais un navire,
De gros risques qu'on chavire !

Comme ils devaient être beaux,
Abritant ces grands bateaux,
Les ports du temps de la voile,
Galions, clippers, la Royale ...
J'ai le regret incongru
D'un temps que je n'ai connu !

Je suis un marin d'eau douce
Qui ferait un piètre mousse !
Je sais à peine ramer
Ainsi qu'un peu pagayer !
Mais j'aime la mer, la côte,
Marée basse, marée haute ...

Lenaïg

Premier jeudi en poésie de l'été, captain Enriqueta à la barre des Croqueurs - Lenaïg

Œuvre réalisée par l'artiste Louis Peyré.
Huile sur toile intitulée "Cargos au bassin du midi, Sète".

http://www.docksud-artgallery.com/louis-peyre/cargos-au-bassin-du-midi,fr,4,PEYRE_0003.cfm

Trente-cinq jours sans voir la terre
Pull rayé, mal rasé
On vient de débarquer (cargo de suie)
Trente-cinq jours de galère
Et deux nuits pour se vider
(la nuit, te suis, change de port, cargo de nuit)
J'avance sur ce quai humide
La sueur brûle comme l'acide
L'enfer va commencer (cargo de nuit)
Bière chaude et narguilé
Chez Mario, tout oublier (la nuit te nuit, change de port)
Mais cette machine dans ma tête
Machine sourde et tempête
Mais cette machine dans ma tête
Leitmotiv, nuit secrète
Tatoue mon âme à mon dégoût
(Cargo de nuit)
Lanterne rouge : je guette l'entrée
L'alcool est mon allié
L'amour, il faut payer (cargo d'ennui)
Virée grasse, elle m'entraîne
Vers l'angoisse et la rengaine
(la nuit, d'ennui, change de port)
Da da da daya da da da daya...
{instrumental}
Mais cette machine dans ma tête
Machine sourde et tempête
Mais cette machine dans ma tête
Leitmotiv, nuit secrète
Tatoue mon âme à mon dégoût
J'ai voulu tout chavirer
Mon espoir s'est échoué
J'en ai marre de ramer
La détresse polluée
L'océan de mes pensées
Et cette machine dans ma tête
Machine sourde et tempête
Et cette machine dans ma tête
Leitmotiv, nuit secrète
Tatoue mon âme à mon dégoût
Da da da daya da da da daya...
(cargo de nuit, la nuit, cargo de nuit...)

Musique de : Axel Bauer
Paroles de : Michel Eli

Tag(s) : #Poèmes, #Jeux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :