Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour participer à la proposition d'Annick, j'ai eu envie de reprendre un extrait d'un de mes "bébés" !

Pour le nid des mots chez Annick ABC : j'écris mon journal - Lenaïg

 Je viens d'avoir huit ans et mon frère en a quatorze. Pour mon anniversaire, maman m'a acheté un cahier secret, avec un cadenas, celui qui a un magnifique cheval blanc en gros plan au recto de la couverture et plusieurs petites photos d'autres chevaux, gris et marron au verso et, surtout, il a un cadenas ! J'aime écrire en m'appliquant pour former de belles lettres, contrairement à mon frère qui fait tout sur son ordinateur et si j'ai voulu ce cahier secret, c'est pour y inscrire une histoire fantastique, qu'on croira imaginée alors qu'elle nous est arrivée, en vrai !

Ah mais, que je n'oublie pas de dater ce que j'y mets. La maîtresse nous rabâche cela, à l'école, que nous devons dater le moindre bout de papier ! Il paraît que, si nous n'en voyons pas encore l'intérêt, plus tard quand nous serons vieux, nous nous en mordrons les doigts si nous relisons nos écrits et regardons nos dessins et ne sommes pas capables de nous souvenir de l'époque où nous les avons réalisés. Voilà, c'est fait !

Avec papa, maman et mon frère, nous sommes en train de passer des vacances extraordinaires. C'est mon frère qui est le plus marqué par ce qui s'est passé la première semaine ; c'est lui qui a tous les éléments pour raconter, mais pour le moment il se tait. Alors, moi je vais me dépêcher de déposer sur mon cher cahier tout ce que je sais.

Sur internet, pour les vacances de Noël, papa avait repéré la location d'une grande propriété dans la Creuse, à un prix étonnamment bas. Un week-end, il s'y est rendu seul pour voir, il est revenu enchanté, enfin au sens figuré, car il n'y a pas plus rationnel que papa et pourtant ... Le propriétaire, qu'il a rencontré, ne lui a rien caché : la demeure était hantée ! L'un de ses aïeuls s'y était suicidé, il y a de cela un siècle, ou même deux et son fantôme ne se décidait pas à quitter les lieux. L'aïeul était un drogué du jeu ! A quel jeu jouait-il ? Je ne m'y connais pas bien, mais il fallait des dés et il était devenu champion des doubles six ! Il avait étrangement acquis une technique pour obtenir un lancer de doubles six et quand il le désirait, il était rare qu'il rate son affaire ! Sa trouvaille et sa réussite lui étaient montées à la tête. Un jour de folie, il paria une énorme somme d'argent sur son magistral coup de dés et ... il perdit ! Ce jour-là la chance et son tour de main n'étaient pas au rendez-vous ...

Il s'enferma dans son bureau, écrivit une déchirante lettre d'adieu à sa femme et ses enfants et se tira une balle dans la tête. Heureusement, sa femme, elle,  avait la tête bien posée sur les épaules et toute la fortune familiale n'avait pas été dilapidée. Malgré la douleur de perdre ainsi un père et un mari gentil quoique vantard et fantasque, femme et enfants purent continuer à vivre au mieux dans la belle propriété. Petit à petit, la famille s'est agrandie et s'est éparpillée dans le monde entier, à New York, à Milan ou à Paris !

Le dernier des héritiers de la propriété s'efforce de louer celle-ci et c'est une brave dame du village qui vient faire le ménage. Mais les quelques touristes qui se sont aventurés par là avant nous n'y sont pas restés, soit parce que la maison leur a fichu la frousse, soit parce que les bavardages des villageois les ont fait fuir ! Au cours de sa première visite, papa a décidé d'y dormir tout seul, pour voir, condition posée avant la location. Il ne s'est rien passé de bizarre, et il a topé là pour qu'on y vienne tous pour les vacances.

Zut, il est midi passé, maman m'appelle pour aller mettre le couvert, on va déjeuner pour partir en excursion après ! A ce soir, donc, cher cahier, tu devras attendre quelques heures pour mériter ton nom, de cahier secret ! Eh oui, le fantôme du joueur de dés s'est manifesté ! Moi je ne l'ai pas vu, il a dû se dire qu'il me ferait trop peur et sans doute il n'aurait pas eu tort ! Une chose est sûre, il n'est pas méchant, ou plutôt il ne l'était pas ...

Avant de fermer et de tourner la petite clé dans le cadenas, une petite formalité, écrire ceci :
A suivre ...

Lenaïg
Extrait d'une nouvelle en trois parties dont le titre est :
La malédiction du double six
Cette nouvelle est sur ce blog et aussi dans mon livre :
Nouvelles pour grands et petits.

Photo : L'Ours castor. Un journal intime que nous avons offert et qui, bien entendu, a ses secrets bien gardés. 

Tag(s) : #Jeux

Partager cet article

Repost 0