Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je continue à examiner les limites de la liberté d'expression ...

J'essaie de dresser une liste, en ce qui concerne nos rapports avec les autres, des limites imposées par la loi : la délation, la calomnie, les insultes ... A bas les lettres anonymes des corbeaux ! A bas les dénonciateurs de gens courageux qui luttent contre l'oppression d'un pouvoir en place ! A bas (!) les gamins de maintenant qui, rendus fous par la liberté du net, pratiquent le harcèlement verbal sur les réseaux sociaux !

Je cherche les raisons qui me font m'autocensurer : la peur de déplaire, la peur de blesser, la peur des conséquences dont on ne connaît jamais la portée ...

Je sais que la limite physique de mon expression réside dans le fait que je ne serai jamais sûre de convoyer le sens exact de ma pensée et que, quoi que je dise et comment je le formule, ma pensée parlée sera interprétée différemment, selon les schémas de pensée des autres qui ne sont pas les mêmes que les miens. Quelle satisfaction quand l'écho revient par la bouche des autres en résonnant positivement et chargé de notions supplémentaires, même contradictoires, ce qui fait que je m'enrichis ! Quelle déception quand les autres ont tout mal compris et s'en prennent à ma bonne volonté !

Si mes souvenirs sont bons, l'idée de cette question comme sujet de discussion, est d'ailleurs venue de cette difficulté de bien se comprendre !

Lenaïg

 

Illustration : difficultés de compréhension, même avec Mickey !
Pour les amateurs de BD, découvrir la planche complète sur le blog de Seriba, là :
clic !

 

 

"Quelles limites à la liberté d'expression ?" 2 - Lenaïg
Tag(s) : #Essais

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :