Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour la Cour de récré chez Jill,

Marie Louve présente :

La fuite de Roxane

Prénom : Roxane - Marie Louve, Cour de récré chez Jill

Roxanne, Rock ‘ n ‘ Roll

 

Illustration :
https://www.facebook.com/157466500975013/photos/a.227281280660201.70174.157466500975013/239313452790317/?type=1&theater

Timothy Cummings
Les Albums de Céline E.

http://albumsceline.blogspot.fr/

 

Aujourd’hui dimanche, c’est jour d’anniversaire. Du haut des ses quinze ans, Roch au cœur de velours, sort sa tirelire de son coffre à confidences. Il en retire quelques billets pour acheter à maman un bouquet de roses rouges. Celles qu’elle aime tant.

 

Derrière sa porte de chambre verrouillée, il caresse des objets dérobés qu’il sait  interdits. Roch est une fille dans un corps de garçon. Il rêve de paraître aussi belle que Roxanne pour séduire à son tour celui qui fait battre son cœur : Mathurin qui n’a de yeux que pour Roxanne.

 

Entre ses mains glacées, il déplie tristement sa lettre d’amour parfumée de jasmin. Une lettre muette dans laquelle, il trace des rêves impossibles. Il ne parle pas d’amitié. Il parle d’amour qui le dévore tout entier.  Sans pudeur, il avoue ses sentiments les plus ardents à son amoureux qui ne sait pas qu’il veut être Roxanne.

 

Jamais Mathurin ne lira ces mots qui lui brûlent le bord des lèvres. Des larmes coulent. Roch relie pour la centième fois ce que son cœur murmure dans ce silence imposé. Silence  apprit sans le savoir : tu ne t’apercevras de rien.

 

 

  Mathurin mon amour,

 

Oh que je voudrais de toi être si près, être ta Roxanne, ton amour pour toujours

Mon cœur n’a de cesse de t’aimer  depuis ce premier jour de notre rencontre

Mes yeux ont croisé les tiens,  là au fond de cet abîme sublime, tout mon être touché

En plein cœur ne cesse de t’aimer sans que je ne puisse trouver repos ni paix à mon âme

 

Je suis telle une flamme qui se consume sous une chaleur tourmente qui traverse mon corps

Cent fois, j’ai voulu t’approcher, sentir l’odeur de tes cheveux si blonds, toucher ta peau nue

Là tremblant dans ma peur du refus, je suis demeuré pétrifié suppliant le ciel de t ‘entendre

Me dire : «  Je t’aime moi aussi ! » Je suis celui qui l’avoue, j’ai peur d’en  mourir fou d’amour

 

Oh que je voudrais tant être Roxanne, celle qui se joue de ton cœur en battant des paupières

Quand tu rougis de plaisir pour un soupir sur ses lèvres roses qui demandent : M’aimes-tu ?

Je voudrais tant que tu retiennes à deux mains sur ta bouche cet aveu d’amour pour elle

Et que tu vois que la nature a fait de moi le seul être qui en silence se meurt d’amour de toi

 

Roch, ta seule et vraie Roxanne

 

Marie Louve

Tag(s) : #Fantaisie et sérieux chez Marie-Louve, #Jeux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :