Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DANS LA BRUME - 5/6 - RAHAR

Ils décidèrent de partir à la recherche de la disparue. Comme le soir n’était pas loin, Bill rafla la torche et vérifia qu’elle marchait encore ; les piles avaient été entamées, mais le faisceau semblait encore éclairer. Ils abandonnèrent le canard du dîner sur un étal en espérant qu’il ne va pas lui aussi s’évaporer.

 

La dimension de l’îlot était difficile à déterminer, il était presque entièrement boisé et la brume faussait toute tentative d’évaluation. Les trois jeunes gens marchaient en appelant de temps en temps Pepper. À plusieurs reprises, Bella éprouva la pénible sensation d’être observée, mais ne s’en ouvrit pas à ses compagnons. Elle ne se doutait pas que Brian était aussi nerveux. Prévenue, la jeune étudiante évita de regarder du côté des momies, en traversant la petite clairière. Ils allèrent dans la partie que les deux garçons n’avaient pas encore explorée.

 

Ils virent alors une vieille souche surmontée incongrument d’une casquette blanche. D’abord interloqués, ils s’approchèrent précautionneusement. Derrière la souche moussue, ils tombèrent sur une momie vêtue d’un tee-shirt qui avait été blanc, maculé d’un sang noir liseré de pourpre, de jeans coupés en bermuda, et de tennis boueux. La poitrine était défoncée et le masque hideux du visage semblait les prévenir d’un danger inconnu. D’instinct, Bella affirma qu’ils avaient trouvé Jean-Marie Bonaventure, ce que confirmait la plaque d’identification de fantaisie façon GI que le cadavre portait autour du cou.

 

Ainsi, le bougre n’était visiblement pas devenu fou, mais macchabée. Ce n’était donc pas lui qui avait enlevé Pepper. Qui alors ? Ou, plus inquiétant, quoi ? Et qui avait tué l’écrivain ? Comme précédemment, Brian crut avoir distingué du coin de l’œil un mouvement suspect dans la brume. À ce moment, les idées divergèrent. Bella était d’avis de poursuivre les recherches. Brian suggérait de revenir à l’usine et de se barricader. Bill lui souligna l’inanité de son idée, on ne pouvait pas obstruer les nombreuses fenêtres sans vitre, il proposa, compte tenu de la dangerosité de leur situation, de rejoindre le continent avec le dinghy. Bella protesta haut et fort, il n’était pas question d’abandonner Pepper, elle était sûrement encore vivante. Un craquement les fit sursauter. Brian douta que leurs gourdins de fortune pût leur être de quelque utilité contre quelque chose qui défonçait la poitrine et momifiait les corps ; les baleiniers d’antan n’étaient pas des mauviettes. Sans se concerter, les cheveux désagréablement dressé sur leur tête, ils tournèrent les talons et détalèrent sans demander leur reste. Toute galanterie évaporée, les deux garçons distancèrent Bella. Celle-ci entendit d’autres craquements, ce qui lui donna des ailes, et si elle ne rattrapait pas ses compagnons d’infortune, elle ne se laissa pas plus distancer.

 

Ce fut haletant, suant et soufflant comme des phoques qu’ils s’engouffrèrent dans la bâtisse, fermant une porte qui n’était qu’une protection toute dérisoire, compte tenu de la nature de ce qui les poursuivait. Dans leur fuite, Bill n’avait heureusement pas laissé échapper la précieuse torche. Ils se concertèrent alors. Finalement, les deux étudiants agréèrent l’idée de Bill de rejoindre le continent illico. Arrivés à la grève, ils eurent la très désagréable surprise de constater la disparition de l’embarcation.

 

A suivre

 

RAHAЯ

DANS LA BRUME - 5/6 - RAHAR

Paysage maritime, plage dans la brume, groupe d'oiseaux-15 juillet 2014-TOFINO-BRITISH COLUMBIA-063-wmaisy.com.jpg

Wilfried MAISY

https://www.flickr.com/photos/wmaisy/15918839816/
***

Tag(s) : #Les nouvelles de Rahar

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :