Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La statue atterrit dans le département dirigé par Henry. Il fallait mentionner que le docteur avait aussi étudié les Beaux-Arts, c’était ce qui expliquait son intérêt pour l’étrange objet. Son étude révéla la structure insolite de la pierre et la finition étonnamment fidèle de la reproduction. La statue représentait une créature endormie, anthropomorphe, de taille assez petite, mais bien charpenté et musclé. L’arcade sourcilière était prononcée, la figure burinée, la tête présentait un prognathisme accentué. Les plis de la sorte de tunique étaient extraordinairement réalistes. Les pieds nus, hexadactyles, montraient des détails troublants de vérité. À fort grossissement, la surface apparaissait légèrement grenue, comme une vraie peau. Bref, on s’attendrait à ce que la créature se réveillât d’un instant à l’autre.

 

Henry était fasciné, les Minoens n’étaient pas arrivés à ce degré de réalisme. Mais il remit au lendemain l’analyse de la pierre à la légèreté insolite, alors qu’elle ressemblait à du granit gris assez fin. Le docteur abandonna à regret la fascinante statue et s’en alla. En éteignant le tube à néon, sa main glissa par inadvertance sur le bouton allumant le tube à lumière noire, mais il ne s’en rendit pas compte. Nombre de départements de l’institut besognaient jusque très tard, et certains y passaient même la nuit par roulement. Malgré sa fascination, Henry se faisait un point d’honneur à respecter un horaire bien réglé, comme un bon fonctionnaire. Vers vingt heures, les gardes commencèrent leurs rondes.

http://www.mangalatitude.fr/figurines/2428-le-hobbit-un-voyage-inattendu-statuette-bert-the-troll-17-cm.html

http://www.mangalatitude.fr/figurines/2428-le-hobbit-un-voyage-inattendu-statuette-bert-the-troll-17-cm.html

Vers les deux heures, le vigile qui devait passer par la salle des dinosaures ne répondit pas à l’appel. Peu de temps après, le garde qui passait non loin du département paléontologie crut entendre un cri. Quelques instants plus tard, un autre vigile fut passablement étonné et intrigué devant le labo d’analyse éclairé à giorno, en constatant qu’il était vide. Les savants étaient des gens généralement étourdis, mais pas au point d’oublier d’éteindre en partant. Ce ne fut qu’en contournant la longue paillasse que le garde tomba sur deux corps horriblement broyés. Il rendit longuement son dîner, au risque de souiller le lieu des crimes, avant de donner l’alerte.

 

Pour rejoindre le labo d’analyse, certains vigiles devaient passer par la salle des dinosaures. Ils tombèrent sur le corps atrocement mutilé du garde. Les flaques de vomi allaient perturber les chargés du ménage de l’institut. Dans le département paléontologie, un garde annonça dans sa radio d’une voix altérée qu’il avait devant lui le cadavre quasi méconnaissable d’un savant.

 

L’inspecteur Graupiffe, mal réveillé et grognon, ne perdit pas de temps. Il déploya son équipe pour traquer le ou les assassins et fit boucler l’institut. Tous ses hommes étaient armés, au vu des corps, ils avaient sûrement affaire à un ou des hercules de foire psychopathes. L’équipe du légiste était dérouté et ses conclusions préliminaires tenaient du fantastique, devant ces mutilations inhabituelles. Les chiens tournaient en rond, ne trouvant aucune odeur à chercher, au désespoir de leur maître.

 

Au matin, la police avait fait chou blanc. Les savants et les employés qui étaient restés pour la nuit, avaient été rassemblés dans la salle de conférence, protégés par deux policiers qui gardaient l’unique porte. Le légiste n’avait pu donner comme précision que les victimes avaient été comme broyés par un étau géant.

le-hobbit-un-voyage-inattendu-statuette-bert-the-troll-17-cm (2)

le-hobbit-un-voyage-inattendu-statuette-bert-the-troll-17-cm (2)

Henry, en tant que directeur de son département, avait pu entrer. Quoiqu’horrifié par la tragédie, ses pensées allèrent immédiatement à sa précieuse statue. Pourvu qu’elle n’ait pas été vandalisée. En entrant dans la salle, il constata avec soulagement que sa statue était intacte, éclairée par la verrière du toit. Il alluma le tube de néon et prit son temps pour admirer de nouveau la sculpture délicate. Sa première assistante, Joan Watson, une doctorante dégourdie et ambitieuse, vint le rejoindre pour contempler l’œuvre prodigieuse.

 

« Bon, fini de bailler aux corneilles ma chère, au boulot. Je veux une série de photos sous lumière polarisée.

— Dois-je utiliser le filtre gamma, docteur ?

— Seulement pour la seconde série. Et dépêchez-vous, j’ai hâte de faire un prélèvement.

— Ce serait dommage d’abîmer une telle œuvre d’art, docteur.

— Oh, ne vous en faites pas Joan, ce sera pratiquement indétectable.

— Que pensez-vous de ces meurtres docteur ? Croyez-vous qu’on coure un danger ?

— Nous sommes un peu à l’écart, et puis ça grouille de policiers, vous n’avez rien à craindre ma chère. Mieux vaut nous concentrer sur notre tâche. »

Pendant que Joan prenait ses clichés, Henry préparait ses outils de prélèvement. À un moment donné, l’assistante s’interrompit, ce qui figea aussi le docteur qui se retourna, intrigué.

« Qu’y a-t-il, ma chère ?

— Vous savez que j’ai une excellente mémoire.

— Oui, eh bien ?

— Je crois qu’il y a quelque chose de changé sur la statue.

— C’est insensé Joan… À moins que la pierre ait travaillé, ce qui est aussi invraisemblable.

— Non non, je suis sûre… Attendez, je vais comparer les anciennes photos avec celles que je viens de prendre… Voyez ici, le pli de la tunique est définitivement différent… et là, l’angle du coude est légèrement plus ouvert.

— Vous avez raison… Mais c’est insensé !

— Vous croyez que la pierre a travaillé ? C’est peut-être dû aux conditions de la salle.

— Nous allons la passer au scanner. La statue est peut-être creuse comme une géode… quoique je ne voie pas de trou, à moins qu’il ait été savamment luté… Je me dis aussi qu’elle est plutôt légère pour une statue de pierre. »

 

A suivre

 

RAHAЯ

http://www.passionproders.net/viewtopic.php?f=65&t=348

http://www.passionproders.net/viewtopic.php?f=65&t=348

Tag(s) : #Les nouvelles de Rahar
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :