Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

http://www.naturabuy.fr/lampe-torche-ultra-puissante-LED-LENSER-X21-item-244071.html

http://www.naturabuy.fr/lampe-torche-ultra-puissante-LED-LENSER-X21-item-244071.html

— Comment saurais-je que vous n’allez pas aussi piller cette fameuse tombe ?

— Allons monsieur Kwan, nous sommes déjà riches. Nous ne sommes plus intéressés que par la connaissance. »

 

Autant que faire se peut, j’évite de marcher sur les platebandes des autorités. Pourtant, il arrive qu’une affaire soit au-delà de la compétence de la police qui a parfois les mains liées par des tas de règlements, ou qu’elle nécessite une urgence incompatible avec la lenteur de la paperasserie légale.

 

Je suis donc parfois obligé de jouer au cambrioleur. J’ai évidemment aussi un feu, avec un permis, mais je m’en sers très rarement. Très souvent, je suis obligé de friser, sinon d’empiéter sur l’illégalité. Jusqu’à maintenant, je m’en suis toujours sorti.

 

Je charge Ninie d’enquêter sur Ram Inagrobby, histoire de vérifier les soupçons des frères Terrieurs. Quant à moi, je vais rôder du côté de son domicile, pour repérage. Si le bougre a volé les photos, je suis sûr qu’il les détient chez lui pour les étudier. La porte de devant ne sera pas difficile à crocheter ; toutefois, une effraction de ce côté sera difficile, la rue est très passante, et je vois quelques commères à des fenêtres en face. Je passe à la rue transversale et lorgne la porte de derrière. Une haie assez haute pourrait permettre une plus grande discrétion.

 

« J’ai le plaisir de t’apprendre, mon cher Lock, que les soupçons des frères Terrieur sont avérés. Il y a deux ans, notre Ram a été impliqué dans un trafic d’objets anciens ; malheureusement, il a été relaxé par manque de preuves.

— Donc ce ne sont que des soupçons.

— Attend, j’ai parlé à ton copain Ray Celleur…

— C’est pas mon copain, Ninie, c’est mon indic.

— Il connaît un receleur qui connaît un receleur qui connaît un receleur spécialisé — ouf ! — qui a vendu des trucs qu’il a acheté à notre fameux Ram. Ce sont des objets égyptiens, sumériens et babyloniens.

— Bon, d’après les frères Terrieur, la tombe en question pourrait bien renfermer des objets inestimables, certains peut-être en or, avec des pierres précieuses. Il est fort probable que notre Ram va aller piller cette tombe, quand il aura décrypté le manuscrit. Nous allons devoir bouger vite. »

 

Ram Inagrobby prend toujours une sorte de quatre heures à la terrasse d’un café, à cinq minutes de chez lui. Je charge Ninie de le retenir en badinant avec lui. Il n’est pas laid, et je pense qu’il s’estime assez séduisant pour croire que mon assistante est tombée sous son charme.

 

Beaucoup de mes clients pensent que je fricote avec mon assistante. Il est vrai que Ninie est très séduisante et ressemble beaucoup à Shirley Temple ; pour ma part, on estime que mon profil de trois quarts (surtout le gauche) rappelle Chow Yun Fat. Quoiqu’il en soit, je suis assez maître de moi pour séparer totalement ma vie professionnelle et ma vie privée, je ne suis pas comme Tony Stark, alias Iron Man, avec Pepper, ni comme Clark Kent, alias Superman, avec Loïs Lane. D’ailleurs, Ninie a déjà son Jesse*.

* Un rien qui vaut cher, 1 et 2 : clic !

 

Je m’introduis chez Ram. La maison dont il a hérité est assez ancienne. Il a installé son bureau dans la bibliothèque. Je commence ma fouille. Il y a un coffre derrière un tableau, mais je ne pense pas que les photos y soient : il a besoin de les avoir rapidement sous la main pour les étudier à loisir. La bibliothèque est assez fournie ; beaucoup de vieux romans, des encyclopédies à plusieurs volumes, évidemment des ouvrages de paléontologie, de géologie et d’archéologie. Les trois murs sont cachés par les étagères de livres.

 

Ninie me bipe, Ram est en train de quitter le café, je dois me dépêcher ; je m’efforce de tout remettre en place en effaçant toute trace d’intrusion, et je lève le pied.

 

« Je suppose que vous n’allez pas nous dire comment vous avez fait, monsieur Kwan.

— Bah, j’ai vu beaucoup plus difficile. Et puis, je n’ai fait que vous rendre ce qui vous appartenait.

— Eh bien, comme promis, voici votre prime. Oui, en espèces. Nous avons supposé qu’un chèque vous embarrasserait. »

 

« Alors mon cher Lock, Ram ne va pas te poursuivre pour… cambriolage ?

— Oh, il ne pourrait pas, il croira tout simplement à de la magie.

— Mais comment as-tu donc trouvé les clichés ?

— Vois-tu, il avait caché les photos dans sa bibliothèque et j’avais peu de temps devant moi. J’ai rapidement fouillé tous les tiroirs de son bureau. J’ai alors conclu qu’il les avait cachées dans un livre de son immense bibliothèque.

— Tu as donc eu de la chance ?

— Pouf ! La chance n’a rien à y voir, Ninie, je compte rarement sur elle. Je me fie tout simplement à ma perspicacité et à mon sens de l’observation. Je rends d’ailleurs grâce à ma puissante torche LED.

— Comment ça ?

— Avec sa lumière rasante, j’ai observé la moquette. Le passage fréquent de Ram a légèrement modifié sa structure. Ça m’a mené vers un coin de la bibliothèque. Mais dans ce coin, il y a trois étagères à portée de main, c’est-à-dire une trentaine de livres et de fascicules. Et je n’avais plus que quelques secondes.

— Alors, tu y es allé au pif ?

— Ninie voyons ! Logiquement, l’ouvrage devrait être au niveau de mes yeux. J’ai légèrement sorti chaque livre tour à tour en les pulvérisant de ma petite bombe spéciale.

— J’y suis ! La bombe dont tu te sers pour les empreintes !

— Eh oui, l’ouvrage qui présente le plus d’empreintes et donc qui est le plus manipulé, contient les photos.

— Euh… C’est quoi cette mallette, mon cher Lock ?

— C’est une prime, Ninie. Hum… notre prime. »

 

Fin

RAHAЯ

 

LE MANUSCRIT - 2/2 - RAHAR

Notes de Lenaïg :

Cette enquête de notre "cher Lock" se termine par un joyeux pied de nez au fisc, on dirait !

LE MANUSCRIT - 2/2 - RAHAR

Heureusement que Kwan Lock est un malin, qu'il vit dans une dimension virtuelle, sinon les limiers du fisc seraient déjà sur sa piste ! Qu'y avait-il dans la mallette, hmmm ? Des billets, des lingots ... autre chose ?

LE MANUSCRIT - 2/2 - RAHAR

Mais si ni Alain ni Alex Terrieur ne sont nés de la dernière pluie, ce cher Lock ne l'est pas non plus ! Gageons que le contenu de la mallette saura se justifier, que les photos rendues feront repartir les deux frères à la chasse aux découvertes des trésors de l'ancienne Egypte et que la passion de l'archéologie l'emportera sur la cupidité ! D'ailleurs, on est sûr que Kwan Lock les aura à l'oeil (relire la première phrase de cette deuxième partie !). Personne donc ne devrait se trouver un jour dans la situation d'un Achille Talon !

Tag(s) : #Les nouvelles de Rahar
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :