Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur les chaises champêtres de Jeanne Fa Do Si, il va nous falloir nous asseoir, lundi prochain ! Enfin, nulle obligation d'être assis mais ces chaises seront le centre - ou le point de départ, ou la fin- de nos cogitations écrites !

Ceci n'est pas encore mon texte du défi, c'est juste le besoin d'une petite révision de conjugaison. Durs, durs, ces verbes asseoir et s'asseoir, non ? Souvent deux façons de les conjuguer (mais pas trois !). Bon, pour réviser, je m'assois (sans e, au présent, pas évident), surtout qu'on peut tout aussi bien dire et écrire : je m'assieds !

"Auguste et Cinna" ou "La clémence d'Auguste", Louis André Gabriel Bouchet - http://fr.muzeo.com/reproduction-oeuvre/auguste-et-cinna-ou-la-cl%C3%A9mence-dauguste/bouchet-gabriel

"Auguste et Cinna" ou "La clémence d'Auguste", Louis André Gabriel Bouchet - http://fr.muzeo.com/reproduction-oeuvre/auguste-et-cinna-ou-la-cl%C3%A9mence-dauguste/bouchet-gabriel

"Prends un siège, Cinna, et assieds-toi par terre" !
dit la parodie de la pièce Cinna de Corneille par Raymond Rua ! Corneille, lui, n'a pas conjugué le verbe s'asseoir à ce moment précis, le vers original étant :
"Prends un siège, Cinna, prends et sur toute chose
Observe exactement la loi que je t'impose".

Mais, plus tard, dans la scène, l'empereur Auguste (c'est lui qui s'exprime), s'adresse à Cinna, qui n'a pas encore osé s'asseoir :
"Tu tiens mal ta promesse :
Sieds-toi, je n'ai pas dit encor ce que je veux."

http://sandrillana.blogspot.fr/2012/03/mafalda-leternelle-petite-fille.html

http://sandrillana.blogspot.fr/2012/03/mafalda-leternelle-petite-fille.html

De quoi en perdre son latin ! Et son français, par-dessus le marché ! Alors je ne voudrais pas ennuyer plus l'éventuel lecteur qui passerait par ici, je m'en vais réviser toute seule dans mon coin :

là !

Lenaïg

https://www.youtube.com/watch?v=2uHEmj_HT6A

Tag(s) : #Billet d'humeur
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :