Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tailleur ...  bonnesaffairesdunet.com

Tailleur ... bonnesaffairesdunet.com

Vols d'une grue et d'un balbuzard.

L'enquête devait battre son plein, je n'avais qu'un regret, c'est qu'on n'évoquât pas beaucoup l'affaire aux infos télévisées, ni à la radio ni dans les journaux. Je jubilais, cependant, qu'on m'eût aperçue dans un bref reportage au musée où l'estampe avait été dérobée, on ne peut plus visible dans mon tailleur rouge cochenille, que je n'avais pu me retenir d'adopter, après une heure passée dans une cabine d'essayage où je m'étais précipitée, une fois mon précieux larcin mis à l'abri. Une folie pour mon budget, mais j'étais si contente d'avoir réussi !

Le reportage ne me montrait pratiquement que de dos, contemplant la deuxième oeuvre de ma convoitise : une peinture au couteau d'un balbuzard en plein vol, le regard fixé sur un chien de prairie baguenaudant innocemment et bien à découvert dans une clairière. Qui avait donc muselé la presse ? J'aurais souhaité que l'attention du public fût attirée, qu'on fît des conjectures sur l'identité du voleur ! Bah, il n'y avait aucune urgence : après le second vol, on pourrait s'ébahir et se dire que l'auteur des vols était de la trempe des plus grands !

Le directeur cyclothymique du musée était effondré : l'estampe à la grue devait être vendue aux enchères à la fin de la tournée temporaire de ces oeuvres, consacrées aux grands animaux pêcheurs et chasseurs ; des collectionneurs privés éclairés attendaient la vente avec impatience et l'estampe à la grue venait de disparaître ... Le directeur, donc, avait dû se faire porter pâle ; cela m'arrangeait : il ne superviserait pas la préparation du transfert des oeuvres au musée suivant ; il me connaissait, il aurait fini par avoir des soupçons.

Je comptais bien parvenir à subtiliser le balbuzard aussi, qui n'atteindrait jamais sa nouvelle destination ! Comment ? J'avais mon plan ! Je cessai de cogiter pour me livrer au plaisir pur de la contemplation de la superbe estampe : dans une rivière japonaise, le Fuji Yama dans le lointain, une grue truite au bec tandis qu'au second plan, un pêcheur à l'hameçon immobile lui lançait un regard oblique et torve, sous son chapeau conique.

Lenaïg

Pour le magazine Jetons l'encre d'Isabelle Revenu sur facebook.
Mots imposés en gras.

Fond d'écran gratuit de rongeurs chien de prairie  photos-animaux.com

Fond d'écran gratuit de rongeurs chien de prairie photos-animaux.com

Notes :

  • Je doute qu'un balbuzard s'en prenne à un chien de prairie, je me suis renseignée un peu après coup, je crois qu'il préfère la pêche à la chasse, lui aussi ! Alors, je lui sauve la vie, à ce chien de prairie si mignon ! La grue et le balbuzard, comme je les ai volés (!), je les garde pour moi !
  • Pour le tailleur rouge cochenille, humour involontaire du choix de photo : celui de mon récit ne figurera dans les "bonnes affaires" seulement lorsque je m'en serai lassée !
  • J'avais écrit une fin un peu plus morale, où je comptais rendre les tableaux sans me faire prendre après m'être rassasiée de leur contemplation, mais je l'ai omise sans faire exprès et j'ai jeté mon brouillon manuscrit ... Soit ! Le texte restera comme cela !

***

Et, pour l'éventuel lecteur qui aura poursuivi sa lecture jusqu'ici, il reste une devinette en suspens sur Eklablog :

ici !

Tag(s) : #Jeux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :